Cameroun : Joseph Anderson LE parle de développement à ses frères de l’Est

0
324

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative du Cameroun vient de lancer un appel pour la relance de la plateforme pour le développement de sa région natale.

‘’

Chers Frères et Sœurs de la Région de l’EST,

L’heure est venue de nous mettre à nouveau ensemble pour mener de manière concertée des actions visant à accompagner les efforts des pouvoirs publics en vue d’améliorer les conditions de vie des populations de la Région du Soleil Levant dont nous sommes les dignes Fils et Filles. De manière constante, il ressort de nos rencontres diverses avec nos frères et sœurs, notamment ceux restés au terroir, la nécessité de ne plus faire face en rangs dispersés à leurs difficultés car cela dilue de façon considérable, nos efforts respectifs.

Au final, cette dispersion d’énergies ne profite à personne, encore moins à notre Région confrontée à d’énormes défis. Et pourtant, nous ne manquons ni du potentiel humain, ni de l’attention bienveillante du Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA, qui n’a eu de cesse de manifester à notre endroit, sollicitude et mansuétude.

Le Président de la République nourrit, en effet, d’ambitieux projets pour notre pays. Pour y parvenir, le Chef de l’Etat s’attèle à des chantiers colossaux dont la finalité est de conduire le Cameroun à un développement intégral. La Région de l’Est a beaucoup reçu du Renouveau, aussi bien en termes d’infrastructures qu’en termes de capital humain. Certes, nos doléances restent nombreuses, mais force est de reconnaître qu’en quelques années, l’Est a littéralement changé d’aspect. Cependant, notre contribution en qualité de ressortissants de l’Est, est indispensable pour consolider ce progrès palpable que nous voulons étendre à l’ensemble de notre Région.

Les fils et filles de l’Est ont pris la pleine mesure de leur responsabilité et sans se faire prier, ont mis la main à la pâte. Néanmoins, conscients de l’impact limité de leurs actions éparses, ils ont initié le 1er octobre 2014, sous la houlette de notre Frère de très regrettée mémoire, MONGUI SOSSOMBA Janvier, une plateforme réunissant la grande Elite, les Maires, les Députés, les Sénateurs, les Chefs traditionnels et les Opérateurs économiques, pour mettre en cohérence leurs initiatives et se déployer de manière concertée sur le terrain. Depuis la disparition de

Janvier, cette instance est tombée en léthargie.

Aujourd’hui, il s’impose à nous comme un impératif de la redynamiser, aussi bien dans l’optique de mieux adresser les questions de développement qui nous interpellent, que dans notre quête d’unité et de solidarité entre les fils et les filles de l’Est dont la préoccupation est, en dépit de légères divergences d’approches, le bien-être de nos populations.

Fort de cette motivation qui transcende les éventuelles questions de personnes, et après une longue concertation avec mes Frères membres du Gouvernement et beaucoup d’autres Frères et Sœurs lors des rencontres fraternelles et familiales organisées dans 27 de nos 33 arrondissements, nous envisageons de relancer, en deux phases, cette plateforme qui a vocation à fédérer et à mutualiser, dans le respect de toutes les sensibilités, les initiatives, les ressources multiformes et multidimensionnelles susceptibles de booster significativement nos actions de développement: D’abord le samedi 12 octobre 2019 à Yaoundé; ensuite le samedi 26 octobre 2019 à Dimako, au « Centre Culturel MONGUI SOSSOMBA Janvier ». À l’occasion de la rencontre de Dimako, se déroulera la cérémonie de remise des «bourses académiques MONGUI SOSSOMBA».

Frères et Sœurs de l’Est,

Point n’est besoin de le consigner ailleurs qu’ici : vous êtes tous cordialement invités à prendre personnellement part à ces retrouvailles que nous voulons chaleureuses. Vos contributions financières et matérielles (facultatives), seront les bienvenues. En effet, les statistiques mises à notre disposition par les administrations compétentes montrent qu’au terme de l’année scolaire 2018-2019, notre Région a enregistré plus de mille (1000) lauréats au baccalauréat et au GCE/A level. Ces enfants ont besoin de nous. Aidons-les afin de réduire le taux, encore élevé, de déperdition scolaire post baccalauréat.

Par ailleurs, pour une fraternité agissante, nous devrions examiner une matrice d’actions devant nous permettre de réaliser dans chacun de nos arrondissements, en fonction de la situation géophysique, un ou plusieurs projets créateurs de richesses et d’emplois. Enfin, nous devrions envisager le renforcement des capacités de nos comités/ associations de développement, pour plus d’efficacité dans leurs  actions.

Mes chers Frères et Sœurs,

Les besoins sont énormes, alors que nos revenus sont très modestes.

Mais ne dit-on pas chez nous que la pire façon d’échouer c’est de ne pas essayer? Quand il y a la volonté, tout est possible. Au lieu de tout attendre de l’Etat, apportons notre contribution au développement économique, social, culturel et sportif de notre Région en particulier, du

Cameroun en général.

Cet appel, que dis-je ce cri du cœur se veut une exhortation à ouvrir grandement les portes à toute suggestion relative à l’organisation de cet évènement et/ou à la relance effective de la plateforme de développement de la Région de l’Est.’’

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici