Sécurité : L’armée camerounaise repousse une attaque de Boko Haram

0
181

Les affrontements ayant eu lieu cette nuit dans l’Extrême-Nord Cameroun ont fait trois morts du côté des terroristes.

L’armée camerounaise a repoussé cette nuit de vendredi à samedi, une attaque des djihadistes présumés de Boko Haram à Sagme, département du Logone-et-Chari, frontalière avec le Nigeria faisant des morts chez les assaillants.  » Cette attaque terroriste a été menée par les adversaires de la paix et a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi « , rapporte un officier de l’armée camerounaise qui a fortement requis l’anonymat.

« L’armée a été rapidement informée par des éléments du comité de vigilance », ajoute l’officier militaire. Selon l’officier militaire, les postes de gendarmerie et de police étaient ciblés par les assaillants. D’après un premier bilan provisoire, trois assaillants ont été tués et deux soldats blessés. Cette nouvelle attaque survient après celles du début du mois de juin à Djibrilli dans le Mayo-Tsanaga, de Kerawa et Sekoule (Kolofata) et de Sekoule dans le canton Kourghui (Mora).

La région de l’Extrême-Nord enregistre depuis plusieurs mois une recrudescence d’attaques armées attribuées aux djihadistes de la faction Barnawi. Dans ces localités frontalières au Nigeria régulièrement ciblées par les attaques meurtrières et exactions contre les civils, certaines zones entières échappent au contrôle de l’armée camerounais

Source : Koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici