Portrait d’André Ekounou nouvel ambassadeur du Cameroun en France

0
125

Le chef de l’Etat Paul Biya a nommé hier, 30 juin 2020, comme ambassadeur du Cameroun à Paris le chargé de mission à la présidence de la République, en remplacement d’Alfred Nguini rappelé à Yaoundé depuis quelques semaines.

Par Essingan

Ce n’est plus une rumeur, encore moins un « fake news ». André Magnus Ekoumou est depuis hier 30 juin 2020 après-midi, par un acte du chef de l’Etat, ambassadeur du Cameroun auprès de l’Etat français. Au-delà de cette nomination, on se souvient plus des circonstances qui ont précédé le décret présidentiel. Une situation pour le moins confuse, avec le vrai-faux rappel de son prédécesseur au Cameroun. Alfred Nguini pour ne pas le nommer. L’acte présidentiel vient de ce fait mettre un terme à la vacance annoncée de ce poste qu’aucune décision formelle n’avait depuis lors confirmée.

Ekoumou André Magnus était en service à la présidence de la République où il a été élevé en 2016 à la dignité de Grand officier des ordres nationaux. Il arrive en France dans un contexte de tension au sein de l’ambassade du Cameroun. Son prédécesseur avait notamment maille à partir avec quelques collaborateurs. Il est donc de la responsabilité du natif de l’arrondissement de Mbankomo, département de la Mefou et Akono, Région du Centre, de remettre de l’ordre dans l’une des plus importantes représentations diplomatiques du Cameroun à l’étranger.

La nomination de André Magnus Ekoumou sonne cependant comme un contre-pied à ceux qui à l’époque avait donné son nom en pâture sur les réseaux sociaux, comme pour changer son destin et agir de ce fait même en sous-main contre sa désignation à ce poste. Rompu dans les arcanes de la présidence de la République, le nouvel ambassadeur aura en charge le rétablissement de la confiance entre la diaspora et l’administration locale, tant l’affairisme est décrié dans cette représentation diplomatique.

Dans son édition No 344 du lundi 08 juin 2020, votre journal titrait déjà « La confusion nomme un ambassadeur à Paris ». Et le nom de l’élu du 30 juin était déjà cité comme l’héritier du poste. Comme un complot ourdi contre sa nomination, André Magnus Ekoumou vient de triompher des officines de délation qui ont pensé hypothéquer le choix du chef de l’Etat, porté sur sa personne. Avant sa nomination à Paris, il était chargé de mission à la présidence de la République, précisément en service à la division des Affaires diplomatiques au Secrétariat général.

Il a été souvent dans la suite officielle du Chef de l’Etat, pendant ses voyages officiels à l’étranger comme lors du Sommet extraordinaire de la CEMAC, fin octobre 2017 à N’Djamena au Tchad. Après avoir vu la fumée, la flamme de la volonté présidentielle a fini par consumer les rameurs à contre-courant de la promotion du diplomate. L’amoureux du sport matinal peut désormais entrevoir les bords de Seine et s’y adonner à son activité favorite. Que la ville lumière l’éclaire dans l’accomplissement de sa mission.

Pariez sur le Football. Commencez à jouer en cliquant sur ce lien: 1xBet et peut-être que la prochaine fois la chance vous sourira !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici