Cameroun : Le barrage de Song-Loulou dans le viseur d’un coup d’Etat scientifique

0
42

Selon le journal d’enquête La Nouvelle de Jacques Blaise Mvié, les travaux de réhabilitation du barrage de Song-Loulou délaissés sous Basile Atangana Kouna alors ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, devraient impérativement être relancés.

Les comploteurs de l’ombre, ennemis jurés du régime de Paul Biya ne dorment pas. Chaque jour qui passe, ils remuent leurs méninges pour provoquer un soulèvement populaire, synonyme de chasser Paul Biya du pouvoir en instrumentalisant la rue. Dans certaines officines secrètes, il serait donc question de provoquer cette étincelle qui devrait embraser tout le Cameroun.

Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie, l’aura-t-il flairé ? Plusieurs observateurs ne manquent pas de franchir le pas pour le subodorer. Et la preuve ? Alors qu’Enéo sollicitait une période de 3 à 6 mois pour réhabiliter le poste source Brgm de Nkolbikok dont les cellules 15 Kv sont parties en fumées le 7 août dernier, le ministre de l’Eau et de l’Energie a formellement instruit que ces travaux se fassent en 7 jours. Et pas plus. Aussitôt dit, le chef du projet de réhabilitation du poste Brgm, Jean Didier Edo et une équipe composée de plus de 100 hommes se sont mis à l’oeuvre, de jour comme de nuit, pour que la situation revienne à la normale. Invité du 13 heures sur la Crtv le 23 août dernier, Jean Didier Edo déclare alors : « nous sommes à la phase de raccordement aujourd’hui (…).

Après nous rentrons dans la phase des essais. Le ministre a donné des instructions et nous nous attelons à ces instructions. Nous travaillons 24/24 pour arriver au délai prescrit par la hiérarchie.» Selon des sources dignes de foi, la phase d’essais des cellules nouvellement installées s’est achevée en début de semaine dernière. Au grand bonheur des populations touchées par l’incendie du 7 août dernier. Alors question : pourquoi Enéo voulait-il se donner 3 à 6 mois pour réhabiliter le poste source Brgm de Nkolbikok, surtout lorsque l’on se rend compte aujourd’hui que le même travail a été réalisé en très peu de temps seulement ? Une attitude qui donne raison à ceux des observateurs qui voient la main scélérate du Dg d’Enéo, Joël Nana Kontchou et celle de

Basile Atangana Kouna dans le complot qui veut embraser le Cameroun. Ce que de nombreux observateurs ont commencé par appeler le coup d’Etat scientifique…

Pour ces observateurs, après la tentative manquée de soulèvement des populations de la ville de Yaoundé résultant de l’incendie du poste source Brgm de Nkolbikok, une mission devrait en urgence se rendre à Song-Loulou pour évaluer les travaux de réhabilitation du barrage hydroélectrique. Pour certains experts en effet, ces travaux de réhabilitation qui ont pris du retard sous Basile Atangana Kouna sont aujourd’hui plus que nécessaires.

Source : La Nouvelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici