L’Ambassadeur du Cameroun toujours logé dans un hôtel à Paris

0
262

Depuis plus d’un an qu’il a été nommé comme ambassadeur du Cameroun en France, Alfred Nguini continue imperturbablement à loger dans une suite d’un hôtel parisien dans le 8ème arrondissement dénommé « Le Collectionneur ». Pourtant la résidence de l’ambassadeur à St Maur des Fossés, objet des dépenses somptueuses est là. Qu’est-ce qui peut expliquer cet état des choses ? Au-delà du dégoût qu’elle peut d’emblée inspirer, cette énième frasque de l’ambassadeur du Cameroun en France intéresse en raison de ce qu’elle révèle les ressorts insoupçonnés de la nébuleuse qui soutient à partir d’Etoudi, ce diplomate indélicat.

Les couloirs d’affaires. Les acoquinements divers. Les petites complicités. Les manœuvres de l’ombre. Les arrangements d’antichambres. Les complots de bas étage. Et même les petites combines avec la Bas. Tout y est pour faire se lever peu à peu l’épais brouillard de toutes ces messes basses qui sont secrètement célébrées sur l’autel du fric facile, au grand dam du trésor public camerounais.

Nos colonnes restent ouvertes au Dcc, Samuel Mvondo Ayolo et à Alfred Nguini qui semblent se contenter des «Kilav» de certains confrères mal inspirés. A la demande de nos lecteurs nous republions cet article paru dans notre dernière édition.

Par La Nouvelle

Pourquoi, depuis plus d’un an, qu’il a été nommé ambassadeur du Cameroun à Paris, Alfred Nguini n’aménage pas pour loger à la résidence officielle de l’ambassadeur du Cameroun en France à St Maur des Fossés ? Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, cette question lancinante est d’importance pour tenter de décrypter un lourd faisceau de présomptions dans les diverses compromissions qui plombent les flancs des rapports qu’entre tiendraient Alfred Nguini et son illustre prédécesseur. Sous des éclairages d’orage, on apprend en effet, de sources généralement bien informées, que cette cossue résidence de St Maur des Fossés qui a quand même coûté à l’Etat camerounais des centaines de millions de Fcfa pour ses travaux de réfection, est actuellement occupée par la famille d’un certain Célestin Mfoula. Qui est-il ce puissant Camerounais pour loger en toute quiétude à la résidence de l’ambassadeur du Cameroun à Paris ? Est-il l’ambassadeur du Cameroun bis en France ?

Ou alors un membre de sa famille ? Il y a vraiment de quoi nourrir un peu plus que la suspicion. Puisqu’on apprend, selon une opinion très répandue à Paris, exprimée de façon diffuse ou déclarée, que ce Célestin Mfoula n’est qu’un simple proche de Samuel Mvondo Ayolo, ancien ambassadeur du Cameroun à Paris et actuel directeur du Cabinet civil de la présidence de la République.

Suffisant pour commencer à comprendre un peu pourquoi les mystères qui entourent les petites combines observées à l’ambassade du Cameroun à Paris depuis l’arrivée d’Alfred Nguini résistent à toute forme de compréhension rationnelle. Plaçant tout le monde devant l’évidence pour subodorer le deal entre les 2 coquins : « Je ne m’empresse pas de déloger à St Maur des Fossés ta famille, et toi tu me couvres en hautlieu auprès du président de la République ». Résultat des courses : les proches du Dcc continuent royalement à loger dans cette somptueuse résidence située au 52 avenue Albert 1er à St Maur des Fossés en région parisienne. Et Alfred Nguini, indécrottable et profusément hardi, multiplie en toute permissivité frasque sur frasque. Indécent et impertinent comme le soleil, il peut même refuser ostensiblement de se regarder en face, avec cette illusion du pouvoir absolu que tout cela procure…

*La suite en kiosque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici