Francophonie – AUF : Le projet de coque de téléphone en bois remporte le concours des Fab-Lab

0
295

Des jeunes avec des idées originales ont compéti vendredi dernier au campus de l’Agence universitaire de la Francophonie à Ngoa-Ekellé, le quartier latin de Yaoundé, la capitale camerounaise. Le site d’Ongola FabLab a vu cinq trios de jeunes inventeurs présenter des projets, qui pourraient changer le monde. C’est le seul trio, qui a constitué le jury qui départagera non sans peine les finalistes, qui ont été les meilleurs parmi une soixantaine de candidatures, si l’on en croit Mohamet Bassirou, le responsable d’Ongola fabLab à Yaoundé.

Ainsi c’est le projet Mindjom-Eco Start-Up présenté en deuxième position par trois jeunes femmes, qui remporte la mise. Il s’agit de la fabrication des coques de téléphone (portables) en bois ou en bambou. Bref, des coques biodégradables, « Designées » aux couleurs locales. Les trois jeunes femmes disent être capables de produire 10.000 exemplaires pour la première année et augmenter, au gré de la demande. Cependant, elles sollicitent une aide technique et financière pour y parvenir Ce projet présente deux avantages : création des emplois et protection de l’environnement.

Le projet classé en deuxième position a aussi trait à l’environnement. Il s’agit du projet Sycoa, qui consiste à l’arrosage automatique. Le troisième projet, aussi bien en présentation qu’’au classement, est l’Ecotech : la poubelle automatique rechargeable. Elle est équipée d’un système d’énergie solaire. S’il y a peu de commentaire sur le quatrième projet qui est le robot collaboratif Agro-helper, il faut indique que le cinquième projet au classement, mais premier à la présentation a suscité beaucoup d’intérêts. Il s’agit de l’Akuamed Projet. Un projet de pisciculture associé à l’agriculture. Un bac à eau électrique avec un filtre qui permet aux poissons de continuer à utiliser la même eau.

Les membres du jury, qui ont, au préalable, apprécié le projet, ont néanmoins émis quelques observations. Notamment la non maîtrise de la pisciculture par les inventeurs de l’Akuamed. Ce qui est nécessaire, a opiné l’un des membres du jury. Tout compte faire, tous les compétiteurs ont été félicités d’être arrivés jusqu’en finale.

Il faut rappeler que ce concours d’innovation rentre dans le cadre des 60 ans de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Célébration organisée pendant quatre jours en présentiel à Bucarest en Roumanie à l’occasion de son Assemblée générale. « La direction de la communication a voulu mettre en lumière certains projets dont les FabLab », explique Mohamet Bassirou, le responsable d’Ongola fabLab à Yaoundé. Les jeunes des quatre FabLab de Yaoundé, Ngaoundéré, Libreville (Gabon) et Kinshasa (RDC) avaient alors 60 heures pour monter des projets. Au total, 60 projets ont été retenus pour les 60 ans de l’AUF.  Sept ont respecté le critère de groupe composés de trois personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici