Energy Pool Cameroun : Au cœur d’une tentative de hold-up :: Cameroon

0
245

Energy Pool Cameroun (Epc) avait été créé, il y a quelques années, dans l’optique d’apporter une solution efficace aux problèmes énergétiques du Cameroun à travers la mise en place à Douala d’un pilote de 20 Mw pour moduler la consommation de l’énergie électrique. Malheureusement le projet tarde à prendre véritablement corps à cause d’une pernicieuse tentative de hold-up perpétrée par le partenaire camerounais diantrement aveuglé par l’appât du gain financier facile. Zoom.

Par La Nouvelle

Le Cameroun doit-il définitivement faire peur aux investisseurs étrangers à cause de la cupidité et la moralité bringuebalante de certains de ses fils ? Dans le sérail où l’on est suffisamment informé des tractations secrètes en cours, relatives au différend qui oppose olivier Baud, président français d’Energy Pool Developpement (Epd) à son partenaire camerounais, René Lim Libog, cette question lancinante n’arrête pas de tarauder les esprits. Ce qui porte la gêne à son comble, c’est que, malgré les multiples décisions de justice, le partenaire camerounais et ses complices mettent même, en toute impunité, de l’esthétique dans leur détermination en allant braconner sans scrupule dans les comptes bancaires de la société objet du différend. Avec une arithmétique de ripoux.

Aussi paradoxal que cela puisse paraitre…Et depuis de longues années, les Français d’Energy Pool Developpement vivent ce vrai cauchemar au Cameroun. Tout commence pourtant très bien le 29 mars 2012 quand Olivier Baud qui a une bonne expérience du Cameroun décide d’ouvrir Energy Pool Cameroun, une filiale de sa société dans notre pays. Pour des raisons stratégiques, il place à la tête de celle-ci, un Camerounais du nom de René Lim Libog. S’il faut s’en tenir aux généralités, le 26 novembre 2012, un accord de gré à gré est signé entre le gouvernement camerounais et cette nouvelle société.

Cet accord donne lieu à la rédaction d’une commande marché portant sur l’étude de faisabilité de la modulation de consommation au Cameroun et sur la mise en place d’un pilote de 20 Mw à Douala. il s’agit de la commande marché n ° 0 0 0 6 2 2 / M / M i n -map/Ccpm/Ai/2013. Le montant total dudit marché ? 1 858 331 000 FCFA. Dans la foulée, d’autres commandes marchés sont signées, ainsi que le protocole avec Eneo et la convention de financement avec l’Agence française de développement (Afd).

Au cours de l’année 2015, les Français mettent en place tout le dispositif technique et contractuel pour répondre au marché…

*La suite en kiosque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici