Emploi : Nexttel Cameroun accusé de violer les droits des employés

0
333

C’est un Tweet de Corneille Koungou, en date d’hier 20 mai 2020 à l’intention du Premier ministre, qui attire l’attention.

« M le Premier Ministre, l’Unité Nationale est mise à mal par l’employeur Nexttel/Viettel. Les violations répétées des textes réglementaires par celui-ci ont poussé les salariés à y déposer un Mémorandum. Pouvez-vous aider à œuvrer pour l’intérêt général le dialogue social ? »

Le 12 mai dernier déjà, le Syndicat national autonome des travailleurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication (Syntic) a déposé sur la table de la direction générale de la compagnie de téléphonie mobile Nexttel, filiale camerounaise du Vietnamien Viettel un véritable brulot pour dénoncer cette décision du troisième opérateur e téléphonie mobile au Cameroun de réviser les contrats en cours de ses employés.

Dans une correspondance parvenue à al rédaction de CamerPress, l’on apprend que, désormais, les employés – certains visiblement – percevront 50% de leur salaire et les autres 50% seront payés au prorata des résultats réalisés par l’employé. En cas de dépassement, laisse croire Newttel, l’employé percevra des primes. En somme, son salaire initial n’est plus assuré. D’ailleurs, Newttel indique que, au cas où les objectifs ne sont pas atteints pendant 6 mois, cela sera considéré comme une insuffisance professionnelle, qui pourra justifier un licenciement.

Et, ce n’est pas le plus grave à Nexttel. « La politique salariale à Viettel Cameroun est discriminatoire. Une nouvelle recrue se retrouve en train de percevoir un salaire plus élevé qu’un ancien employé de plus de six ans d’ancienneté et lequel doit former la nouvelle recrue sans compensation aucune. Le constat que nous faisons de la politique de recrutement, la fixation de recrutement, l’attribution des postes importants, les nominations et les promotions à Viettel Cameroun SA sont généralement à l’avantage de la situation familiale, l’appartenance ethnique, la confession religieuse. Les parents, les amis, les proches de la haute hiérarchie et de l’équipe dirigeante disposent des avantages de toute nature, en plus d’influencer, à ses risques et périls, la gestion des affaires courantes de la société », écrit Syntic dans son mémorandum a pour objet est réclamer l’application du Code du travail et la Convention collective du secteur des télécoms à Viettel Cameroun SA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici