Cameroun : Le Gicam redoute un désastre économique dû au Covid-19

0
179

Au cours d’une session extraordinaire de son conseil d’administration, tenue le 19 mars 2020 à Douala, le Groupement inter patronal du Cameroun a invité le gouvernement à mettre en place des politiques inédites de soutiens aux entreprises et aux ménages pour gagner la « guerre  » contre le coronavirus.

Par Repères

Au Cameroun, la riposte contre le Covid-19 s’organise. Le Premier ministre Joseph Dion Ngute a, le 17 mars 2020, rendu publiques 13 mesures pour faire face à la pandémie, allant de la fermeture dès 18h de tous les débits de boisson, des frontières nationales, des établissements publics, privés relevant des différents ordres d’enseignement à la suspension de la délivrance des visas d’entrée au Cameroun, en passant par l’annulation des compétitions scolaires et universitaires à l’instar des jeux Fenassco A. Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, les organisations syndicales sont aussi sur le qui-vive. Le Conseil d’administration du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) s’est réuni le 19 mars 2020 en session extraordinaire sous la présidence de Célestin Tawamba, son président.

Les participants ont salué les mesures prises par le gouvernement pour renforcer le dispositif de prévention et contenir la propagation du virus dans notre pays. Le Gicam a en outre demandé aux entreprises d’accompagner ce plan de riposte, notamment par le respect des restrictions édictées ainsi que, plus généralement, par le renforcement des règles d’hygiène au travail. «Le Gicam, après avoir procédé à une première évaluation de la situation actuelle des entreprises, exprime ses vives préoccupations et inquiétudes face aux répercussions déjà perceptibles auprès de nombreuses entreprises, mais surtout sur le désastre économique, social et humain que pourrait entraîner cette pandémie », indique le communiqué du Gicam.

Ainsi, le conseil d’administration du Gicam appelle, «non seulement à mobiliser en urgence l’ensemble des instruments de politique monétaire, budgétaire et commerciale, mais également à mettre en place des politiques inédites de soutiens aux entreprises et aux ménages pour gagner la « guerre  » contre le coronavirus ». Le Gicam a mis sur pied une cellule de veille chargée de suivre l’évolution de la situation des entreprises face à cette crise. A cet égard, il portera instamment auprès du gouvernement l’ensemble des préoccupations soulevées par les entreprises et proposera des mesures exceptionnelles en soutien au secteur privé et à l’économie nationale.

Certains pays africains ont déjà pris des dispositions pour sauver leurs économies. C’est le cas du Maroc, où un fonds spécial de 10 milliards de dirhams (934 millions d’euros) a été créé pour, selon le communiqué du cabinet royal, prendre en charge «des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence». En Côte d’Ivoire, le gouvernement a débloqué 2 milliards de FCFA pour répondre à la pandémie.

Un plan d’aide sociale de 100 milliards de dollars a aussi été adopté mercredi au sénat américain en soutien à l’économie. Ce n’est plus un secret pour personne. Le coronavirus, une urgence sanitaire mondiale, a mis à genoux l’économie mondiale. Déjà les responsables des finances du continent africain calculent l’impact que cette crise aura sur la croissance. Ils estiment, selon le magazine panafricain Jeune Afrique paraissant à Paris (France), qu’il faudra trouver plus de 10 milliards de dollars pour faire face aux dépenses de santé non anticipées. Les budgets des pays africains, sans exception, s’en trouveront forcément déséquilibrés et devront être repensés.

Comme partout, la dette va s’envoler, les déficits vont se creuser, des entreprises vont s’effondrer. Le bilan financier ne peut pas éclipser son bilan humain, mais il sera extrêmement problématique pour beaucoup d’économies africaines.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici