Côte d’Ivoire : Déjà 12 personnes arrêtées pour profanation de la tombe de DJ Arafat.

0
243

Des jeunes ivoiriens sont allés exhumer le corps de leur Star, pour vérifier s’il s’git effectivement de J Arafat qui a été inhumé. Les arrestations se poursuivent.

C’est la grande confusion au pays des Eléphants. L’un des artistes les plus célébré en Côte d’Ivoire, DJ Arafat, décédé des suites d’un accident, a été conduit à sa dernière demeure samedi dernier. Mais, pour certains « Chinois », nom des Fans de l’artiste, ce n’est pas lui, DJ Arafat qui a été enterré. Ils sont alors l’exhumer, pour vérifier si le corps inhumé portait des tatouages comme leur star.

Parmi les images qui circulent sur les réseaux sociaux, l’on peut voir un cercueil détruit à l’intérieur de la tombe, son habit mortuaire (un costume bleu-nuit au-dessus d’une chemise blanche) entrouverts. Les chaussettes retirées des pieds, les gerbes de fleurs qui décoraient la tombe saccagées. 12 personnes ont été interpellées par la police suite à la profanation de la tombe de l’artiste le 31 Août.

La préfecture de police annonce également dans un communiqué la poursuite des enquêtes pour l’interpellation de tous les auteurs de cet acte. Le procureur de la République a aussi été saisi. L’artiste a été ré-inhumé sous forte présence policière.

Cependant, le débat est à présent porté sur le terrain politique. Les « opposants » accusent le pouvoir d’avoir voulu gérer tout seul l’événement au point d’exclure les autres entités sociales ou culturelles telles que le doyen Alpha Blondy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici