Covid-19 : Des entreprises françaises au secours du Cameroun

0
162

Le ministre de la Santé publique a reçu le 3 juin 2020 une délégation d’industriels conduite par l’ambassadeur de France au Cameroun.

Par Repères

C’est dans les moments difficiles qu’on reconnait ses fidèles amis. La lutte contre la pandémie du Covid-19 est une occasion pour la France de réaffirmer son attachement aux relations bilatérales qu’entretiennent les deux pays. Au cours de cette audience, vingt-deux filiales des entreprises françaises réunies, ont exprimé leur sollicitude au peuple camerounais via un impressionnant don de matériel constitué de seize mille tests 16000.

Le magnat de la logistique, Bolloré, représenté par M. Mohamed Abdoulaye Diop, le directeur régional du Golfe de Guinée de Bolloré Africa Logistics, a mis les petits plats dans les grands en faisant un don supplémentaire de 04 tonnes d’équipements de protection. Au menu de celui-ci, l’on dénombre 15 000 masques chirurgicaux, 2000 masques lavables, 1000 combinaisons d’intervention, 600 bidons d’eau de javel, 200 bidons de gel désinfectant, 50 vaporisateurs pour désinfectants de surface et 45 000 gants.

En cette heureuse circonstance, le Dr Manaouda Malachie a exprimé son satisfecit à l’endroit de ses hôtes via un discours laudateur. Il a également invité les responsables de ces entreprises à remonter les cas éventuels de leurs personnels, pour une prise en charge optimale. La France est au chevet du Cameroun depuis les premières heures de l’apparition de cette maladie. L’une des mesures fortes de l’hexagone a été d’alléger le service de la dette du Cameroun à hauteur de 60 milliards FCFA.

D’autre part, le Centre Pasteur a été en première ligne de la croisade contre la pandémie avec les tests de dépistage du virus. Le diplomate français a réitéré lors de l’audience que lui a accordée le chef de l’Etat Paul Biya, le 16 avril dernier, la volonté de son pays d’apporter une aide alimentaire au Cameroun dans ce contexte de crise sanitaire et sociale. Les contributions de tous pendant des moments difficiles comme ceux-ci sont reçues sans aucune discrimination. Le Dr Manaouda Malachie l’a réaffirmé récemment sur les antennes de RFI au sujet du refus par le ministère de la Santé publique du don de l’homme politique Maurice Kamto. La condition sine qua non demeure la légalité de la provenance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici