Cameroun : X-Maleya broie du noir après le départ d’Auguste Rim

0
606

En conséquence, les nouveaux sons du meilleur groupe camerounais depuis une vingtaine d’années ont été mal reçus par le public des mélomanes, du fait de l’absence du Beau Gosse du Mbam Auguste aux côtés de Roger Samnig et Haïssam Zaiter.

Le groupe de renom camerounais X-Maleya, toujours composé de trois personnes, Roger Samnig, Auguste Rim et Haissam Zaiter, s’estdisloqué. Auguste Rim s’est retiré du trio pour former un nouveau duo avec Angel Blsa l’avons-nous appris le mois dernier, via le site 100% Culture. Et pourtant, en 2014, Roger Samnig, le leader naturel du groupe – la principale voix du groupe – jurait la main sur le cœur lors d’une interview dans les locaux du journal Mutations que le groupe n’allait jamais se disloquer.

La division du groupe X-Maleya ne fait plus l’ombre d’un doute. Le triple vainqueur du trophée Canal d’Or pour les catégories “meilleur groupe”, “meilleur album” et “artiste de l’année 2012, X-Maleya assiste au départ de l’un de ses membres en la personne de Auguste Rim, ayant choisi de former un nouveau duo avec  Angel Blsa. La page Facebook du nouveau duo existe depuis janvier 2020 et compte, actuellement, 10.000 abonnés.

X-Maleya, qui a décroché en 2012 au Burkina le Prix Kunde dans la catégorie “meilleur artiste de l’Afrique centrale”, compte désormais deux membres, le Camerounais Roger Samnig et son compatriote Haissam Zaiter, dont le père est américain et la mère franco-camerounaise.

Leur séparation faisait l’objet d’un bouche-à-oreille, il y a quelques semaines. Après la sortie de leur dernier clip “Ta fille n’est pas ma femme” en novembre 2019, les apparitions en public du trio ont cessé. Lors du mariage d’Auguste, le 15 février dernier, Roger et Haitem n’ont pas assisté leur collègue. Toujours au cours du mois de février lors de la cérémonie du tirage au sort des poules du CHAN 2020 à Yaoundé, Auguste n’était pas avec les deux autres.

Le groupe de rêve dont le rêve comme au Lycée de Biyem-Assi à Yaoundé VI alors qu’ils ne sont que des adolescents n’a pas échappé à la malédiction des groupes de musique. Seulement au Cameroun, leurs prédécesseurs s’appellent Macase dont le leader Ruben Binam Bikoï fut leur premier producteur. Ruben Binam, après le départ vers d’autres horizons de Blick Bassy, Henri Paul Okala et Corry Ndenguemo, décrétait la fin du groupe Macase vainqueur du prix Découvertes RFI – prix retiré après une grosse polémique interne au Cameroun –.

Entre temps, des duos et des groupes se sont disloqués, quasiment dans l’amertume comme les frères jumeaux Novas ou le duo Sergeo Polo et Njohreur, le mythique groupe qui révolutionna le Bikutsi, Les Têtes Brûlées fait encore parler de lui comme si la séparation eut lieu hier. Et pourtant, les Black Styl dont les membres ne vivent pas dans le même pays ne se sont jamais disloqués. Ils ont même renouvelé leurs effectifs. Mais, Tant que Nkotti François et Toto Guillaume sont vivants, l’âme des Black Styl résiste. Où sont passés les vétérans de la Capitale ? Atebass et les Martiens ?

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici