Cameroun – Vaccination contre le Covid-19 : Le Minsanté Manaouda Malachie menace ses collaborateurs

0
198

Le ministre de la Santé publique, lors d’une réunion d’évaluation contre le Covid-19 portant sur la nécessité d’ajuster le plan de riposte gouvernemental, a demandé à son Secrétaire général de lui faire tenir la liste de ceux de ses collaborateurs qui ne se seront pas fait vacciner contre le Covid-19, rapporte la Crtv dans son journal de 13h.

Le renforcement du système de santé via les acquisitions faites depuis  le déclenchement de la riposte est un atout essentiel pour faire efficacement face à une éventuelle 3ème vague de la pandémie. C’est l’avis partagé par les acteurs invités à la deuxième journée d’échanges relatifs à la troisième  série d’évaluation de la riposte contre le Covid-19 au Cameroun.

« Anticipons sur une éventuelle 3eme vague de la pandémie. Pour ce faire, grâce aux équipements acquis et installés dans les différentes formations sanitaires, veuillez à mettre à jour vos Unités de réanimation pour une prise en charge optimale des possibles cas à venir ». C’est l’une des recommandations fortes formulées par le Dr. MANAOUDA Malachie à l’endroit des responsables des formations sanitaires de première et deuxième catégories au cours de la première rencontre de cette deuxième journée d’évaluation de la riposte contre le Covid-19 dans notre pays. A l’occasion, les principaux managers des infrastructures hospitalières ainsi que des établissements publics sous tutelle du Minsanté ont exprimé leur satisfaction pour l’amélioration continue des plateaux techniques de leurs structures. Les échanges ont ensuite tourné autour de la vaccination contre le Covid-19, la gestion des Centres d’isolement et des personnels qui y sont affectés, et l’ajustement de la stratégie de riposte contre le Covid-19.

Interpellé sur les questions relatives à la vaccination, le Dr. NDOULA Shalom a tenu à rassurer que le redéploiement des doses de vaccins vers les régions où la demande d’absorption est croissance ne va pas perturber l’administration de la deuxième dose, puisqu’une importante cargaison de vaccins a été commandée et devra permettre de répondre aux besoins des centres de vaccination. Sur la question de la combinaison ou du croisement des vaccins, le Secrétaire Permanent du Programme Élargi de Vaccination (Pev) a indiqué qu’il revient au Conseil Scientifique et au NITAG d’examiner cette possibilité et de se prononcer sur le sujet.

En faisant référence à la cargaison attendue du vaccin Johnson and Johnson dont l’administration se fait à dose unique, le SP PEV a mentionné que la vaccin à dose unique peut favoriser une rapide atteinte de la couverture vaccinale souhaitée. Les nouvelles de la poursuite de la campagne intensive de vaccination sur le terrain ont permis de savoir que de 220 576 personnes vaccinées pour la première dose à la journée d’hier, *le Cameroun est passé ce mardi 13 juillet à 234 754 personnes*.

Au sujet de la surveillance des manifestations post vaccinales indésirables, 236 cas ont été enregistrés jusqu’ici. Parmi ces cas répertoriés, 24 ont été considérés non graves (puisque les allergies disparaissent dans les 72 heures).

Seuls 2 cas considérés comme directement liés à la vaccination ont été classés cas graves (totalement pris en charge) par le Conseil Scientifique. Par ailleurs, les symptômes fréquents liés au vaccin sont généralement les céphalées, la fatigue, la fièvre, les douleurs musculaires et articulaires, les nausées.

Le Dr. FANNE MAHAMAT va intervenir pour indiquer que toutes les expériences de coordination ainsi que l’ensemble des réalisations effectuées dans le cadre de la riposte sont des acquis qui vont servir à la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle. Concernant la gestion des Centres d’isolement notamment de Yassa à Douala et de l’Annexe N°2 de l’hôpital Central de Yaoundé, le Ministre de la Santé Publique a recommandé que les sites ne soient pas démantelés, ni le personnel  afin de réagir promptement à toute situation d’urgence. Par ailleurs, une insistance a été faite sur l’observation des mesures barrières et la remise en place du dispositif de lavage des mains dans les Fosa. De plus, le patron de la santé a particulièrement instruit les responsables desdites Fosa à veuillez à un peu plus sur la salubrité, l’éthique et la bonne gouvernance de leurs structures respectives.

La deuxième rencontre de la journée s’est déroulée en présence des Partenaires techniques financiers et des représentants des administrations sectorielles intervenant dans la riposte. Les uns et les autres n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction pour les réalisations effectuées depuis le début de la riposte en commençant par les différentes acquisitions qui ont permis de relever les plateaux techniques de nos hôpitaux, et par la même occasion de renforcer notre système de santé. La stratégie déployée dans le cadre de la vaccination a également été appréciée avec une demande constante, celle de renouveler l’expérience. L’unanimité s’est faite autour de la nécessité de se préparer dès à présent contre l’éventualité d’une troisième vague à travers l’élaboration le renforcement du plan de riposte intégrant entre autres la formation du personnel soignant.

Source : C.T/Celcom/MINSANTÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici