Cameroun : Une bombe désamorcée à Yaoundé par le Génie militaire

0
455

Selon le journal Essingan, l’engin explosif avait pour objectif de faire sauter le supermarché Carrefour hier, dimanche 12 avril 2020 au quartier Ekié.

Par Essingan

Les populations du quartier Ekié à Yaoundé ne sont pas sorties de leur torpeur tant elles ont eu un dimanche de Pâques particulièrement agité. En effet, hier dimanche 12 avril 2020, peu après 14h, les nouvelles sont allées dans tous les sens aux alentours du supermarché Carrefour (le seul actuellement en service à Yaoundé). Un client prétendu a voulu forcé les portiques de sécurité pour s’introduire dans l’établissement. En dépit du signalement et de l’alerte, l’individu portant un sac à dos, n’a pas daigné se soumettre au dispositif de sécurité particulièrement vigilant. «Alors qu’on passait son sac au scanner, il tenait à passer rapidement le récupérer. Une attitude qui a alerté en plus du signalement de l’appareil. Nous avons sonné l’alerte. L’individu est parti laissant son sac et la télécommande», s’est laissé aller un agent de sécurité.

Pour les éléments de la direction du génie militaire conduits par leur directeur, le colonel Jackson Kamgaing qui a mené l’opération de déminage, il s’agit bel et bien d’une opération criminelle. L’engin retrouvé dans le sac à dos de l’individu pour le moment non identifié était effectivement une bombe. Plus précisément «un engin explosif improvisé», pour reprendre le colonel Kamgaing. Les opérations de sécurisation de Carrefour ont été conduites conjointement avec le groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale (Gpign) avec en soutien les forces de police et la sécurité militaire. En attendant les analyses complémentaires liées aux différentes exploitations en cours. En attendant deux suspects ont été interpellés.

De sources proches de l’enquête, Carrefour va rester fermé pendant quelques jours le temps de s’assurer que la situation est totalement sous contrôle. Dans le même ordre d’idées, le fugitif abandonnant son sac, a également laissé sur place un carnet dans lequel étaient identifiés, avec schémas, tous les supermarchés de Yaoundé et Douala, régulièrement fréquentés par des blancs. Parmi les cibles, Casino, Dovv, Mahima, Calafatas et Orca. D’après les services spécialisés, on ne peut dire avec certitude au stade actuel des enquêtes s’il s’agit de débuts d’actes prémédités et planifiés. «Toujours est-il que la scène d’hier dans ce contexte, donne à réfléchir», a souligné un cadre de police de la direction de la police judiciaire à Yaoundé.

Chez les riverains du supermarché, la psychose est restée. «La nouvelle qui a fait le tour du quartier nous a d’abord été donnée sous la forme d’une alerte au Coronavirus. Eberlués, nous nous sommes demandé comment pouvait-on en un seul lieu et dans une boutique d’une telle envergure, retrouver 15 malades. Au regard du contexte qui est à la méfiance et surtout que des éléments des forces de défense et de sécurité ont pris possession des lieux éloignant tous les curieux, nous sommes restés loin à attendre», témoigne Jeanne Aline. Comme elle, Pauline, une autre riveraine «tire un grand coup de chapeau aux forces de défense et de sécurité qui une fois de plus ont démontré leur savoir-faire et leur sens élevé du devoir. Voyez-vous, un jour de fête, c’est Pâques, ils sont là, pour sauver des vies. C’est à féliciter».

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici