Cameroun : Une autre stratégie du Minfi contre les fonctionnaires fictifs

0
309

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze vient de mettre en place une nouvelle stratégie pour contrer l’ingéniosité des fonctionnaires fictifs, qui pillent la fortune publique depuis plusieurs années.

Dès la fin de ce mois, les vrais fonctionnaires découvriront une nouvelle méthode de paiement de leurs salaires. Selon le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, il est question de mettre en œuvre la réforme de la dématérialisation des bons de caisse. Question de contourner les stratégies nocives chaque jour plus ingénieuses de ceux qui piquent indûment dans les caisses de l’Etat.

La nouvelle réforme annoncée par le Minfi consiste à remplacer les titres physiques que l’Etat utilise pour le paiement des salaires des fonctionnaires, qui gagnent moins d e100.000 FCFA, par des titres électroniques. Pour le ministère des Finances camerounais, « il s’agit d’une démarche visant à la fois à simplifier les procédures de paiement de la solde des agents publics et à réduire considérablement les fraudes ».

L’on se souvient que le Minfi a décidé de permettre aux agents de l’Etat d’accéder à leurs bulletins de solde par internet. Ce qui avait plusieurs avantages parmi lesquels la sécurité face aux intermédiaires en ont fait un Business autour du bâtiment principal du Minfi à Yaoundé.

En ce qui concerne donc la sécurisation de la fortune publique, le Minfi demande aux agents publics actifs et pensionnés à se rapprocher des différents postes comptables assignataires (trésoreries générales, recettes des finances ou perceptions) munis de deux photos (format visa) sur lesquelles seront portés au verso, leurs nom et prénoms, leur numéro matricule et numéro de téléphone.

Au moment des opérations matérielles de perception de leur solde, ils devront remplir des fiches sur lesquelles ils apposeront des spécimens de signature ainsi que leurs empreintes digitales. Par ailleurs, le ministre des Finances convie les agents publics actifs et pensionnés dont le salaire est supérieur ou égal à 100.000 FCFA à procéder à l’ouverture des comptes dans les établissements de crédits et établissements de micro-finance agréés de leur choix, avant le 31 décembre 2019. Passé ce délai, leurs salaires seront purement et simplement suspendus.

Cette directive de Louis Paul Motazé, commente notre confrère Ecofin, fait suite à l’opération de Comptage physique du personnel de l’Etat (Coppe), engagée en 2018. Lancé en avril 2018, le Coppe a ainsi permis de retirer du fichier solde plus de 10 000 agents publics fictifs pour une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards FCFA.

Liz Laure Nlend

Source : Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici