Cameroun : un magistrat publie un livre critique sur la refondation de la justice camerounaise.

0
186

C’est un ouvrage dont je viens d’achever la lecture. le titre :  » SOUS LE BANDEAU DE THÉMIS, LES LARMES: Panser et repenser la justice camerounaise  » du magistrat de premier grade Ulrich Xavier Ovono Ondoua.

Un véritable chef d’œuvre rédigé par ce magistrat visiblement lassé des pratiques de corruption et de toutes sortes de maux mis sur le dos d’une justice camerounaise qui n’inspire plus confiance aux yeux des camerounais.

Apres un chapelet de critiques acerbes egrainant au passage ces petites pratiques vicieuses soigneusement entretenues par les magistrats aux fins de maintiens à leurs postes,de nominations, de prébendes diverses ou de couardise … le Magistrat n’y va pas du dos de la cuillère pour exposer un ensemble de tares aussi bien aux plans institutionnels, politiques et professionnels consacrant de fait un carriérisme qui a pris le pas sur le serment. À ce propos et je cite, il affirme :  » La culture du ‘’Ponce pilatisme’’, le carriérisme minent la justice camerounaise.  » Il poursuit en disant : » Des juges se laissent donner des instructions par leurs chefs hiérarchiques, les hommes politiques et même les amis et membres de la famille des personnes influentes. Les magistrats du parquet se prennent pour des militants et aiment à raconter qu’ils sont une institution politique « .

Bref, on ne peut plus marquer un point d’arrêt à la lecture de livre tellement des révélations sont exclusives. Même si l’on en savait un peu sur cette justice dont on ferait mieux d’appeler  » Justice du plus fort » , » Justice du riche » ou  » des réseaux et des copains  »  il est toujours intéressant que le constat du profond malaise qui règne dans cette institution ensevelie par des pratiques très peu orthodoxes  vienne directement de la bouche d’un magistrat ayant brisé le mur de glace en faisant preuve d’une témérité exemplaire dans le but ,comme le souligne le sous-titre de son ouvrage ,de  » PANSER ET REPENSER LA JUSTICE CAMEROUNAISE « .

Sans se limiter aux critiques, le jeune magistrat de premier grade dans la deuxième partie dudit ouvrage, propose des pistes de solutions pour sortir cette justice agonisante et honnie de la société ,de la spirale mécanique et instrumentalisante d’une oligarchie qui broie tout sur son passage pour préserver ses intérêts car, comme il le dit avec emphase : » derrière la paperasse d’un dossier, se jouent des préoccupations humaines indicibles.  »

C’est donc avec grande délectation que je viens de boucler la lecture de cet ouvrage qui vient de paraitre aux Éditions l’Harmattan. Pour la petite  histoire, l’auteur, Ulrich Xavier Ovono Ondoua, fils de paysan est devenu magistrat sur la demande de son père dont la vie avait été broyée par un magistrat et , sous son lit de malade ,quelques temps avant sa mort en 2000 , il avait demandé à son fils de devenir magistrat . Vœu qui s’accomplira en 2015 où le jeune magistrat fera lui-même le vœu d’honorer la mémoire de son père par un devoir de vérité et de justice.

C’est un ouvrage qu’il faut absolument lire. À travers cet ouvrage, j’ai davantage compris la posture d’un juge comme JOËL ALBERT BIAS ,Juge d’instruction au Tribunal de Première instance de Yaoundé qui, sans raisons aucune , avait décidé une nuit du 23 juin 2016 de briser ma vie en me délivrant un mandat de dépôt arbitraire et injuste. Si seulement, il avait visité ces paroles des Saintes Écritures rappelées par son collègue auteur et tirées dans le Livre 2 des chroniques chap 2: 6-7 qui dit « : Prenez garde à ce que vous ferez car ce n’est pas pour les hommes que vous prononcerez des jugements, c’est pour l’éternel qui sera près de vous quand vous les prononcerez  »

Vivement que cet excellent ouvrage inspire les gouvernants de ce pays afin de travailler à avoir une justice plus juste pour le bien des camerounais.

FÉLICITATIONS À L’AUTEUR !

David Eboutou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici