Cameroun : Un cap atteint sur l’investissement à Douala

0
808

Jeudi 27 juin dernier était un jour exceptionnel pour la ville de Douala. Son Premier édile, Dr Fritz Ntonè Ntonè, par ailleurs président du conseil d’administration de la Société Métropolitaine d’Investissements de Douala (SMID sa), a tenu une session du conseil d’administration de ladite structure.

Parmi les points à l’ordre du jour, la présentation de la première équipe dirigeante. Equipe sélection lors d’un processus de recrutement débuté en début d’année et conduit par le cabinet international AMSCO.

Ralph B. POUT et le premier « commandant de bord » pour conduire la SMID. Le Directeur général (DG) est un des spécialistes camerounais de l’infrastructure project finance (développement de projets d’infrastructures et du  financement sans recours ou avec recours limité).  Au cours de la dernière décennie et selon des informations crédibles,  M. POUT a attiré près de 500 Millions de dollars (plus de 250 milliards de FCFA) de projets d’infrastructures en Afrique notamment dans le secteur de l’énergie et de l’immobilier.

Il sera accompagné dans cette mission par trois directeurs. Il s’agit notamment Liliane MBOG BINYET, directrice de la promotion, du marketing  et des relations publiques, Bernadi Leutcheu, directeur administratif et financier et Cyrille Mammikouam, directeur de la production et de l’exploitation.

La SMID a pour objectifs de contribuer au développement de la ville de Douala à travers l’implémentation et l’élaboration de projets favorables à l’attraction des investisseurs locaux et étrangers. De manière plus concrète elle travaillera à l’acquisition en matière immobilières et foncières, à développer l’habitat et le logement de toutes les couches sociales: CSP A, CSP b ou CSP C, à construire et exploiter, louer ou acquérir des bâtiments commerciaux tels que les marchés, centres commerciaux, centres de conférences, technopôles etc.

La SMID pourra aussi procéder à l’aménagement et l’exploitation des aires de loisirs et de divertissement ainsi qu’aux opérations financières portant sur  son core business ou les opérations de trésorerie avec les sociétés partageant un lien de capital, lui conférant un rôle effectif sur ces dernières.

Il faut préciser que ce conseil d’Administration reste l’organe décisionnel, il arbitre et prend les décisions finales qui engagent l’avenir de l’entreprise. D’ailleurs, c’est la délibération n°07/-CUD/SG/2016 du 1er avril 2016, qui autorise le Délégué du Gouvernement (par ailleurs PCA) à entreprendre des démarches relatives à la mise en place d’une équipe projet. La vision du PCA est claire : « participer activement à la concrétisation du Plan Directeur d’Urbanisme (PDU) de la ville en faisant de la SMID un outil d’arrimage de la ville de Douala au 21e siècle; à  travers  deux leviers que sont le développement durable et actions contre le changement climatique d’une part et les Technologies de l’Information et de la Communication d’autre part », a précisé Dr Fritz Ntonè Ntonè.

Et d’ajouter : « De ces deux leviers, la SMID déploiera les activités répondant aux quatre critères que sont la construction d’infrastructures résilientes et futur compatible, la création de nouvelles opportunités économiques, l’amélioration du cadre de vie et l’inclusion », selon le PCA de la SMID par ailleurs Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala Dr Fritz Ntonè Ntonè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici