Cameroun – Succession de Fotso Victor : Nouvelle bataille entre Laure Njitap et Yves Michel Fotso

0
123

Selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, il s’agit principalement des entreprises SAFCA et LA ROSE où des licenciements en cascade sont orchestrés par Njitap Fotso, sans paiement des indemnités. Les concernés parlent d’un règlement de compte familial. Voici leurs explications:

“Après  avoir licencié abusivement le directeur de PROLEG le DAF et responsable de l’infirmerie, la directrice générale Laure Njitap Fotso s’est rebattu sur les anciens personnels de  son défunt père Fotso Victor: gardes rapprochés majors d’hommes le cuisinier personnel du défunt.

Le cap a été mis sur la société SAFCA pour nettoyer tout  le personnels du service commercial surtout ceux qui sont soupçonnés avoir des affinités ou des relations avec son frère Yves MICHEL FOTSO avec les choses ne tiennent qu’en un fil.

Ces  situations sont aussi scandaleuses que l’on se demande si les initiateurs se sont entourés au moins d’un conseil juridique pour adresser des lettres de licenciement à une dizaine d’employés avec des mêmes motifs mensongères pour fautes lourdes or nous savons tous que pour y arriver, il doit une certaine démarche(demande d’explication mises à pieds et mise en garde et des blâmes et c…) or nous constatons que la plus part de ces employés licenciés abusivement n’ont reçu d’aucune demande d’explication.

Nous  pensons qu’il s’agit là d’un complot bien ficelé pour régler leur conflit familial en mettant en péril les pauvres employés et leur famille. Si non comment peut-on adresser les lettres de licenciement aux employés sans joindre à ça leur certificat de travail et leur indemnité de licenciement.

Nous  souhaiterons que cette situation soit partagée et connue de tout le monde entier et la famille FOTSO en particulier surtout que  parmi ces employés la majorité ont fait  toute leur carrière dans le groupe et on veut leur jeter en pâture. Ces employés ne demandent que le payement de leurs droits et leur certificat de travail.

NB: Il n’est pas possible ici d’évoquer les raisons économiques et sanitaires pour justifier leur forfait car en même ils sont entrain de recruter au-delà même du nombre d’employés licenciés.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici