Cameroun : Scandale au Lycée de Biyem-Assi à Yaoundé au Probatoire

0
834

Trois candidats au Probatoire C refusent de composer car leur pasteur leur a interdit le port du masque. Une fois au centre d’examen ils sont interpellés par les surveillants à l’entrée, les candidats refusent catégoriquement de porter le masque.

Le proviseur intervient en leur offrant des masques mais en vain ils refusent. Le proviseur appelle leur pasteur pour les convaincre, le pasteur aussi dit que ses fidèles ne portent pas de masque. Le proviseur appelle le père des enfants (professeur d’université) lui aussi refuse, le proviseur appelle leur mère (elle-même enseignante d’histoire audit lycée), la mère aussi refuse.

Sur ce le délégué Minesec centre et adjoint directeur OBC arrivent y compris un convoi de grosses voitures, même jusque-là les trois candidats demeurent sceptiques. Pour finir ils remplissent les PV de désistement et rentrent chez eux. Question : l’église est-elle au-dessus des lois de la nation? J’ai vu la sorcellerie ce matin mes grands.

Certains élèves ont refusé de porter le masque à Yaoundé à cause d’un pasteur. Candidats aux examens Officiels et notamment au Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), ils ont refusé systématiquement de porter cet outil de protection dont le port a été rendu obligatoire par le ministère des enseignements secondaires. D’après leurs explications, leur pasteur propriétaire de l’église de réveil dite le « Tabernacle de la liberté » leur aurait interdit le port du masque qui d’après le pasteur est diabolique. Informé, le gouverneur de la Région du Centre Naseri Paul BEA a procédé à la fermeture de l’église de réveil basée au quartier Mendong.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici