Cameroun : Revendications des Bororos pour les élections régionales

0
213

Placée sous le thème « Résilience des peuples autochtones « c’est la localité de Mancha-Yolo qui a servi de cadre à la cérémonie des activités marquant la fin de cette journée riche en sons et couleurs dans la grande cour du Ardo Abbo. Une cérémonie qui a connu la présence du président régional Mboscuda, celles respectives du délégué régional des affaires sociales de l’Ouest, de Sa Majesté le Lamido de Didango, les élites intérieures et extérieures, ainsi que le représentant du sous- préfet de Massangam, Temen Aboubakar. Les différents discours ont permis de comprendre que les Bororos plus de 40.000 âmes réparties dans quatre

villages vivant dans la paix et l’harmonie .La célébration de cette journée a donné l’occasion à ce peuple dont le dynamisme n’est plus à démontrer de continuer à tendre la main vers les pouvoirs publics afin d’améliorer ses conditions de vie. Prenant la parole, le délégué régional des affaires sociales de l’Ouest a tenu à féliciter ces populations leur bon comportement en cette période de lutte contre la covid-19. Il est venu voir et écouter afin d’apporter des débuts de solutions suites aux différentes doléances posées non sans les transmettre à qui de droit, afin que celles -ci puissent avoir une suite favorable.

Il a encouragé les parents à faire non seulement établir des actes de naissances aux enfants, mais de les envoyer à l’école, surtout les jeunes. Il a par ailleurs apprécié l’esprit de solidarité de développement et de paix si chers au président de la République dans cette localité. Suite à la compétition retenue dans le cadre des activités de cette journée, des jeunes venant de quatre départements à savoir le Noun, le Nde, la Menoua et la Mifi ont présenté le résultat de leur travail, notamment dans la lecture du Saint coran ,question d’encourager ces enfants d’aller à l’école coranique qui est le socle de l’Islam. Onze ont reçu des prix constitués des corans et des primes symboliques de motivation.

Le représentant du sous-préfet s’est dit aussi satisfait de la qualité de l’organisation, ainsi que les activités qui ont été menées pendant cette journée et il en est reparti étant fier de ce que les pouvoirs publics peuvent savoir compter sur les populations minoritaires mais qui ont du potentiel. Il a demandé aux parents d’envoyer les enfants à l’école afin de mieux préparer leur avenir car le Cameroun a besoin de toutes les couches sociales pour fonctionnement et personne ne saurait rester en retrait. Bon à savoir, il n’y a jamais eu de cas positif du VIH SIdA dans ce village et des démonstrations et conseils ont été prodigués pour lutter efficacement contre la covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici