Cameroun : Quand Richard Bona parle de Jacob Desvarieux avec un brin d’histoire personnelle est d’hommage

0
268

Les années 80 sont les années de l’insouciance et de la liberté…

Je suis un jeune ado vivant à Douala avec mon père, ma mère et mes 3 sœurs… Puis un jour débarque le groupe dont tout le monde en parle… KASSAV. Et où va se dérouler le Concert? Dans mon Quartier (Collège De la Salle) #bonakouamouang

Et lorsque je dis mon quartier c’est très peut dire. Le SHOW a carrément lieu dans mon QG que “je maîtrise”. Les billets sont chers pour nous les “Maîtriseurs”. Mais nous étions Tranquilloo parce qu’on a la maîtrise… On nous annonce que la sécurité sera de taille pour cet événement… N’ayant plus l’option d’escalader, nous trouvâmes une astuce : de creuser un trou (petit tunnel) au sol pour passer en dessous de la grille…

C’est ainsi que j’ai pu voir ce magicien de Jacob🎸 pour la première fois et au passage gagner quelques pièces avec les passages payant via le tunnel. J’ai toujours eu cette petite gentille  folie en moi. C’est aussi ce brin de folie qui égaye les vies. Les années passent et je me retrouve en 2005 à faire mon tout 1er OLYMPIA à Paris… Et qui est dans la salle??? Mr Desvarieux et bammm!!! L’événement De La Salle me revient en tête. Sauf,,, chui sur scène!!! J’ai envie de rire… mais… #focus. Je continuerai l’histoire une autre fois. Je cours à la balance me préparer le Concert ce soir à Marciac…

Merci JACOB  Rest In Peace Maestro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici