Cameroun : Pourquoi Claude Le Roy a décliné l’offre pour entraîner les Lions indomptables ?

0
517

Récemment sur une émission de Canal+ Horizons, l’ancien entraîneur des Lions indomptables confie qu’il a rejeté la sollicitation du Cameroun.

Le technicien français Claude Marie Le Roy aurait encore été entraîneur des Lions Indomptables du Cameroun pour la troisième fois. Mais, il a préféré décliner l’offre, étant encore sous contrat avec les Eperviers du Togo, a-t-il confié sur l’émission « Talents d’Afrique » de Canal+ Horizons. L’émission pendant laquelle Patrick Mboma avait annoncé sa candidature au poste d’entraîneur national du Cameroun.

Cependant, Claude Le Roy veut arborer la toge d’avocat défenseur du Portugais António Conceição da Silva Oliveira, dit Toni, qui vient de remplacer Clarence Seedorf sur le banc des Lions indomptables. « Moi-même j’étais arrivé au Cameroun sans véritable Cv », a déclaré Claude Le Roy. Comme pour confirmer les habitudes des responsables sportifs camerounais, qui vont toujours chercher des techniciens sans expérience.

Quelle peut bien être la raison ? Elle se trouve dans la confidence de Claude Le Roy : « Je n’avais pas de contrat. Mais, avec l’appui du Chef de l’Etat, j’ai fait des résultats. [D’ailleurs], il m’a consulté si je voulais revenir au Cameroun pour la troisième fois, j’ai décliné l’offre parce que j’étais sous contrat avec le Togo », a confié Claude Le Roy. Vérités ou mensonges ? Toujours est-il que le Français, qui est arrivé en Afrique e 1985 par le Cameroun, file du mauvais coton dans son pays natal.

Selon plusieurs médias occidentaux, le sélectionneur du Togo est jugé en appel par la justice française pour des transferts de joueurs entachés d’irrégularités à la fin des années 1990 alors qu’il était Manager de Strasbourg – en Ligue 1 –. Jeudi dernier, d’après l’AFP, l’avocat général a requis 6 mois de prison avec sursis et 25.000 euros – soit plus de 15 millions de FCFA – d’amende contre Le Roy.

Le sélectionneur des Eperviers a reconnu avoir « fait preuve de légèreté ». La Cour rendra son arrêt le 18 décembre prochain. Un premier jugement avait été donné dans cette affaire en septembre 2016. Le tribunal correctionnel de Strasbourg avait infligé une amende de 15 000 euros à Claude Le Roy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici