Cameroun – Port de Douala : Procès Pro domo de la France en faveur de Vincent Bolloré

0
424

Procès faisant suite à la plainte de l’homme d’affaires français Vincent Bolloré, qui n’avait pas pu gagner l’appel à manifestation international pour la concession du Terminal à conteneurs du port de Douala Bonabéri, pour un nouveau bail de 15 ans. Douala International Terminal, l’entreprise concessionnaire appartenant au groupe Bolloré n’avait même pas pu faire partie de la Short-list. Vincent Bolloré avait estimé que la compétition avait été entachée de beaucoup d’irrégularités. Il avait donc d’abord saisi la justice camerounaise puis la justice française. Voici le communiqué de presse du Directeur général du Port autonome de Douala, Cyrus Ngo’o, après le procès en France contre son entreprise :

Le Port Autonome de Douala a pris connaissance à travers un courriel du secrétariat de la Cour Internationale d’Arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) de Paris en France, de la sentence arbitrale rendue le 10 novembre 2020. Celle-ci ne lui a pas encore été signifiée et par conséquent, n’est pas exécutoire. Toute chose qui devrait en l’état, freiner le triomphalisme et l’empressement de Douala International Terminal (DIT) qui inonde les réseaux sociaux d’informations inappropriées.

Le Port Autonome de Douala reste serein et entend exploiter en temps opportun, tous les moyens que lui accorde la loi et qui lui permettront d’exercer un recours en annulation devant la Cour d’Appel de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici