Cameroun : Philémon Mendo réintègre sa résidence au port de Kribi

0
89
?????????????????????????????????????????????????????????

C’est une décision du Tribunal de grande instance de Kribi en date du 5 mai 2020.

Par La Nouvelle

L’affaire qui oppose Philémon Mendo, ancien directeur général adjoint du Kribi Conteneur Terminal (Kct) a tourné un nouvel épisode il y a quelques jours. L’ancien directeur général adjoint continuera de jouir de sa résidence de service de Kribi. C’est ce qu’a décidé mardi 5 mai le Tribunal de première et de grande instance de Kribi, statuant en matière civile. C’est l’épisode final de cette scabreuse affaire initiée par Kribi Conteneur Terminal qui avait fait « barricader » la résidence de service de son ex-employé à l’insu de ce dernier. Le premier épisode était la descente du président du Tribunal le 14 avril 2020 dernier, pour faire réintégrer Philémon Mendo dans sa résidence située en bordure de mer.

Rappelons que Philémon Mendo est en conflit ouvert contre son ex-employeur qui lui a porté plainte au Sed à Yaoundé pour magouilles, corruption et trafic mafieux dans l’acquisition du contrat de concession au Port autonome de Kribi. Puis une autre plainte à l’inspection du travail de Kribi pour non-respect des clauses contractuelles et paiement de ses droits. Philémon Mendo est parti de Kct en décembre dernier.

UNITÉ OPÉRATIONNELLE

Pour mémoire, les relations entre Philémon Mendo et son ex-employeur  n’ont jamais été un long fleuve tranquille. Notamment après son limogeage de la tête de la filiale du Groupe Bolloré, pour « détournements et recrutements problématiques ». Ce que ne confirme ni l’entreprise, ni l’intéressé qui soutient plutôt avoir démissionné pour non-respect des engagements pris par le Groupe Bolloré. En août 2019, Philémon Mendo réclamait déjà l’octroi des gratifications lui qui était à l’origine de la formation du groupement Bolloré Cma-Chec qui va remporter l’attribution de la concession du terminal à conteneurs du port de Kribi grâce à son entremise.

Ceci, malgré les articulations visibles d’une bataille menée entre 2013 et 2018. Alors qu’il se serait attendu à une prime conséquente offerte par l’ensemble des intervenants compte tenu du contexte difficile dans lequel le groupement a obtenu la signature de cet important contrat. Pour la petite histoire, c’est en juin 2013 que l’Etat lance un appel d’offres pour la concession du terminal à conteneurs du port de Kribi. Bolloré est seul à soumissionner, mais la procédure n’ira pas jusqu’à son terme. Grâce à son entregent et ses relations avec les plus hautes autorités de l’unité opérationnelle en charge du développement du projet du Port de Kribi, une proposition de formation d’un groupement avec l’entreprise Chec et l’armateur Cma-Cgm.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici