Cameroun : Comment Peter H. Barlerin instrumentalise la Suisse pour un nouveau dialogue

0
100

L’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin ne démord pas dans sa volonté d’imposer un nouveau dialogue au Cameroun. Après sa tentative manquée de torpiller le Grand dialogue national initié par le président Paul Biya, il complote aujourd’hui secrètement avec l’ambassade de Suisse au Cameroun pour mettre en exécution son plan macabre.

Source : La Nouvelle

Plongé dans les magouilles avec le sous-secrétaire d’Etat américain

en charge des affaires africaines, Tibor Nagy, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, avait très mal accueilli l’initiative du chef de l’Etat camerounais d’initier un Grand dialogue national dans la perspective de trouver une solution à la crise qui secoue depuis plus de 3 ans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Selon nos sources, après avoir manqué son coup de faire claquer la porte à plusieurs leaders des partis d’opposition invités au Grand dialogue national, et pour manifester son mécontentement, Peter Henry Barlerin s’est envolé à destination des Etats-Unis pour mieux aiguillonner son principal mentor, Tibor Nagy.

Malgré le succès retentissant des travaux de cette grande assise nationale, sans même attendre que le président Paul Biya mette en œuvre les résolutions des différentes résolutions, l’ambassadeur des Etats-Unis déterminé à mettre le Cameroun à feu et à sang va tomber le masque à travers un communiqué signé le 1er octobre 2019. « Les Etats Unis sont des observateurs neutres de ce processus et, bien que nous ayons proposé de jouer un rôle dans l’identification d’une solution éventuelle, nous aurions eu besoin d’être sollicité par les deux parties avant d’assumer ce rôle (…) Les Etats-Unis demeurent un partenaire et un ami engagé du Cameroun.

Notre désir est que les Camerounais vivent en paix. L’ambassade exhorte toutes les parties impliquées dans le conflit dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à renoncer à toute nouvelle violence et à engager un dialogue ouvert sans conditions préalables. » Si Peter Henry Barlerin entendait se prononcer par rapport au Grand dialogue national initié par le président Paul Biya, il ne cachait pas cependant la volonté du diplomate américain de transformer même au prix du sang des Camerounais, le cadre du règlement du conflit sociopolitique en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en cadre international.

Cette volonté d’ingérence de Peter Henry Barlerin qui semble n’avoir d’yeux que pour son clan maffieux se précise davantage aujourd’hui. Selon des indiscrétions glanées auprès des chancelleries occidentales

à Yaoundé, Peter Henry Barlerin multiplierait des contacts avec l’Ong suisse, Humanitarian dialogue (Hd) en vue de l’organisation d’un nouveau dialogue national au Cameroun.

Il manœuvrerait dans l’ombre avec le gouvernement suisse et précisément avec Mme Allegra Maria Baiochi Del Pilar Baiochi, coordonnateur résident des Nations-Unies au Cameroun depuis le 18 juillet 2017. A en croire nos mêmes sources, c’est cette dame instrumentalisée par Peter Henry Barlerin, qui est chargée de convaincre l’Ong suisse Humanitarian dialogue d’organiser un autre dialogue inclusif au Cameroun entre le gouvernement et les terroristes sécessionnistes.

A propos apprend-on, la Suisse vient secrètement de désigner au sein de son ambassade à Yaoundé un représentant chargé de l’organisation dudit dialogue. A en croire nos sources, c’est ce représentant suisse aujourd’hui en contact avec quelques proches collaborateurs du chef de l’Etat qui serait chargé de conduire le plan macabre ourdi par Peter Henry Barlerin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici