Cameroun : Paul Biya envoie Louis Paul Motaze en Guinée Equatoriale

0
597

Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze vient de séjourner en Guinée Equatoriale. Une occasion qui a permis aux 2 pays de renforcer leur coopération sur les plans économique et financière.

Selon le journal La Nouvelle, le chef de l’Etat équato-guinéen, Obiang Nguema Mbazogo a reçu en audience au palais de la présidence de la République, hier mardi 29 octobre 2019 le ministre des Finances camerounais, Louis Paul Motaze. Comme il fallait certainement s’y attendre, c’était dans le cadre des relations économiques et financières qui unissent les 2 géants de la sous-région. Aux yeux de nombreux observateurs en effet, le pays d’Obiang Nguema Mbazogo a connu ces dernières années un développement remarquable.

Ceci, grâce au boom pétrolier observé dans ce pays. Au point où pour de nombreux observateurs, le pays de Theodoro Obiang NGuema Mbazogo qui a ainsi pu tirer profit de l’exploitation de la manne pétrolière apparait aujourd’hui aux yeux de nombreux observateurs comme un modèle de réussite sur les plans économique et financiers. Tout comme d’ailleurs dans le secteur fiscal.

L’envoyé spécial du président Paul Biya auprès de son homologue équato-guinéen avait donc pour mission de s’abreuver auprès de ce modèle de réussite et ramener comme Prométhée de la mythologie grecque, ce feu équato-Guinéen qui va impulser le développement économique et financier du Cameroun. Néanmoins, l’expérience camerounaise impulsée par Louis Paul Motaze au ministère des Finances ne laisse pas Malabo indifférent.

Il est de notoriété qu’à l’ère Motaze au Minfi, les lignes bougent. L’actuel Minfi a fait de la transparence de la gestion des ressources financières un crédo de son action. En engageant une lutte sans merci contre le phénomène des fonctionnaires fictifs, des doubles salaires ou encore celui des évasions fiscales, l’Etat camerounais a pu tirer profit des centaines de millions de Fcfa qui atterrissaient indûment dans les poches des prévaricateurs de la fortune publique. L’opération de comptage physique du personnel de l’Etat (Coppe) initiée au mois d’avril 2018 a par exemple ainsi permis au ministère des Finances de traquer les fonctionnaires fictifs au Cameroun.

Des lignes téléphoniques ainsi que des comptes whatsApp et facebook

ont été créés pour dénoncer les fonctionnaires fictifs partout où ils se trouvent. A en croire quelques indiscrétions glanées à très bonnes sources, la visite du ministre des Finances augure de très bonnes perspectives dans le cadre des relations entre Yaoundé et Malabo. On parle par exemple de nouveaux accords de partenariat qui pourraient voir le jour dans le but de stabiliser les finances des 2 pays frères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici