Cameroun : Nyassa Soleil fait tomber l’exécutif municipal de Mbangassina

0
517

Le tribunal administratif du Centre à Mendong a prononcé l’annulation, le 25 mars 2020, de l’élection du maire Rdpc et ses adjoints suite à une requête de Nyassa Soleil, conseiller municipal dénonçant des actes de corruptions.

Par Essingan

L’élection du maire de la commune de Mbangassina et ses adjoints est annulée et à reprendre. Tel est le verdict du tribunal administratif rendu tard dans la soirée du 25 mars à Yaoundé. Cette décision de justice ouvre la voie à une nouvelle élection dont la date n’est pas encore connue. Du coup, c’est l’effervescence à Mbangassina, où la communauté la plus représentative est marginalisée. Au cours d’une rencontre avec Essingan le 26 mars à Yaoundé, Soleil Nyassa qui s’estime principal artisan de cette décision pour avoir introduit un recours en annulation auprès du tribunal administratif, parle du triomphe de la vérité. «J’ai introduit ce recours pour que triomphe la vérité. Pour dénoncer la mascarade électorale qui a eu lieu à Mbangassina», indique-t-il.

A en croire ce dernier, le scrutin du maire et ses ad joints est le fruit de la corruption. «L’argent a circulé, plusieurs conseillers ont été achetés. Nous avons les preuves et ceux qui étaient chargés de parrainer cette élection ont cautionné cela», dénonce-t-il. Soleil Nyassa ne savoure  pourtant pas cette victoire. Même s’il éprouve un sentiment de fierté, le conseil municipal ressent surtout de l’amertume, du fait du refus par ses camarades de faire valoir l’unité du parti, marginalisant ainsi une partie de ses membres. «Nous sommes dans le même parti qui est le Rdpc. Il ne faut pas marginaliser les autres. Le maire déchu, Mboene Bernard et ses adjoints ont 25 ans de pouvoir à Mangassina, aucun bilan à leur  actif. Personne n’a construit un forage digne».

Au tribunal administratif, où il a introduit son recours, les faits de fraude lui ont donné raison. Même s’il ignore encore tout le contenu de cette décision de justice, il retient l’essentiel à savoir que l’élection du maire et ses adjoints, est annulée pour la commune de Mbangassina. Une véritable aubaine pour les Mvog-Belinga et leur champion de briguer pour la toute première fois dans l’histoire, l’exécutif communal de Mbangassina. «Je suis à la tête d’une majorité qui est marginalisée. Les Mvog Belinga n’ont jamais été maire ou adjoint à Mbangassina. Et j’ai le droit de prendre la relève et de me battre pour cela» explique-t-il. A en croire le patron du groupe Soleil média, candidat à la commune de Mbangassina, le recours avait pour but de dénoncer l’imposture.

Pour lui, l’heure est à la révolte. C’est un révolutionnaire qui entend changer les choses dans cet arrondissement du Mbam et Kim dans la région du centre. Mais l’annulation de l’élection de l’édile et ses adjoints ne fait pas seulement des heureux, il y a également du mécontentement. Le maire déchu a déjà introduit un recours à la chambre administrative de la cour suprême, et les prochains jours s’annoncent tendus. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il pense que les arbitrages du ministre  de la Communication et du gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï sont nécessaires pour sauver non seulement l’unité du parti, mais aussi celle de Mbangassina.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici