Cameroun : Nouveau coup de plomb sur la décentralisation faute des 15%

0
461

Selon le ministre en charge de la décentralisation au Cameroun, les 15% annoncés ne seront pas disponibles pour cette année.

Georges. Elanga Obam, ministre de la décentralisation et du développement local était très attendu ce jour dans les services du Premier ministre afin de faire le point sur la décentralisation au Cameroun. Ce, dans le cadre de la première session du premier conseil national de la décentralisation pour 2020 présidé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Selon le ministre en charge de la Décentralisation, les 15% promis aux collectivités territoriales décentralisées (CTD) ne seront pas disponibles en 2020 car n’ayant pas été prévus par la loi des finances 2020. Pour le ministre George Elanga Obama, la loi y relative  été voté après la promulgation de la loi des Finances 2020. Or, il est clairement précisé dans l’article 55 alinéa 2 de la loi N°2019/024 du 24 décembre 2019 portant code général des Collectivités territoriales décentralisées que les CTD, « jouissent d’une autonomie administrative et financière pour la gestion des intérêts régionaux et locaux (…) ». Ledit texte prévoit qu’au moins 15% des recettes de l’Etat annuelles de l’Etat seront directement allouées aux CTD.

Ce nouvel instrument  devrait ainsi parfaire la législation camerounaise sur la décentralisation (loi d’orientation de la décentralisation de 2004, ainsi que ses décrets d’application). Considérée par certains observateurs comme la bible du développement local au Cameroun, ce texte comporte des avancées significatives notamment, l’extension des compétences administrative et financière des CTD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici