Cameroun – Musique : Maréchal Papillon soupçonné d’arnaque

0
365

La famille du défunt saxophoniste a averti l’artiste musicien Papillon de mettre un terme aux collectes de fonds destinée à rendre hommage à Manu Dibango.

Avec Repères

C’est un appel à vigilance. L’alerte lancée par la famille de Manu  Dibango relative à la collecte des fonds initiée par Ferdinand Din Din plus connu sous le nom d’artiste de Papillon ‘’Mota Nguinya’’, pour l’organisation d’un hommage au saxophoniste décédé de suite de Covid-19. Cette initiative a engendré le courroux de la famille du défunt. C’est par un communiqué que celle-ci somme l’artiste d’abandonner le projet. « Nous demandons notamment à M. Papillon au Cameroun de bien vouloir retirer le projet qu’il présente actuellement aux autorités et aux opérateurs économiques en vue de récolter des subventions », peut-on lire sur la page Facebook, Club Manu Dibango officiel. La famille du défunt saxophoniste fait savoir à la communauté nationale et internationale, qu’elle sera informée le moment venu, de l’organisation des hommages à Manu Dibango.

En effet, L’artiste musicien Maréchal Papillon a annoncé à Douala, l’organisation d’un hommage spectaculaire au monument de la musique camerounaise Manu Dibango. A cet effet, « il a entrepris des collectes  de fonds sans l’approbation de sa famille », nous renseigne un membre de la famille du défunt. Indignée par cette nouvelle, celle-ci a effectué une sortie médiatique pour exprimer sa consternation et son courroux. L’événement qui incite le mécontentement de la famille du défunt, est intitulé « Légende, grand hommage à Manu Dibango ». Sur l’affiche de l’hommage, la date n’est pas mentionnée nulle part.

L’on peut voir une photo de Manu Dibango avec le saxophone à la bouche accompagnée d’une brève biographie de la légende. Au pied de l’affiche, l’on énumère 14 logos d’entreprises et médias partenaires. C’est ainsi que les internautes vont générer les publications pour limiter les ambitions du Maréchal. Parmi lesquelles celle de Claire Diboa, qui signale : « Aidez-nous à stopper cette escroquerie de grande ampleur au Cameroun sur le dos de Manu Dibango ».

Décédé le 24 mars dernier en France à l’âge de 86 ans, Manu Dibango a été inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Dès lors plusieurs concerts et initiatives ont rendu hommage au Papy Groove, sans faire recours à une collecte de fonds. Notamment celui de la webradio dénommée « Manu Dibango forever ». En effet, Africa Radio diffusait par ailleurs sur son antenne les hommages à Manu Dibango avec la diffusion chaque samedi soir du mois d’avril à 19h d’un concert différent du créateur de « Soul Makossa » produit par Africa Radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici