Cameroun : Me Sikati Désiré du MRC de Maurice Kamto écrit à Christian Penda Ekoka

0
164

Grand frère Christian PENDA EKOKA VOUS COUREZ AVEC VOS JAMBES DANS UN SAC

Ancien allié de Maurice KAMTO, celui-ci  vous a fait confiance en vous confiant la gestion de SURVIE-CAMEROUN alors qu’il n’y était pas obligé.

Vous avez géré plus de 745 000 Euros  issus d’une grande collecte publique ; soit presque 500 millions de FCFA.

A ce jour, aucune preuve d’un semblant d’appel d’offres de votre part, aucun bilan de gestion, aucun compte d’emploi des fonds mis à votre disposition ; même pas un soupçon de facture pour démontrer la transparence de l’opération que vous avez conduite.

Tout ce que vous essayez de  faire, c’est alimenter la polémique dans l’intention de saper la popularité du PRÉSIDENT Maurice KAMTO que vous enviez et jalousez apparemment au regard de votre attitude.

Vos manœuvres antérieures s’étant avérées être des pétards mouillés , hier vous êtes revenu à la charge  à la surprise générale en publiant de nouvelles affabulations et autres incongruités parce qu’ayant constaté que malgré vos multiples estocades dans le dos du PRÉSIDENT Maurice KAMTO , le peuple camerounais lui demeure fidèle ; au point où des compatriotes de la diaspora au nom de la résistance pacifique envisagent même un grand événement public le 03 Juillet 2021 à Paris.

Je puis vous rassurer que pareille manifestation publique serait autorisée au Cameroun qu’il manquerait de la place pour accueillir toutes les personnes venues à la rencontre du PRÉSIDENT Maurice KAMTO.

Vous pensez vraiment que celui-ci vous aurait porté à la tête du  projet SURVIVAL CAMEROON au lieu de le confier à quelqu’un qui lui serait fidèle et soumis au cas où il aurait eu quelques intentions malveillantes sur les fonds récoltés ?

Bien sûr que non.

Continuez à ronger vos freins et croyez-moi grand frère, vous en aurez pour longtemps.

Toutefois, à l’allure que vous avez choisie, vous risquez d’abimer les semelles de toutes vos chaussures d’ici peu.

Depuis que j’ai compris votre duplicité j’ai aussi compris pourquoi Charles-Maurice DE TELLEYRAND PERIGORD disait déjà au 18e siècle ( il y a plus de 300 ans ) que « la trahison est une question de dates » à plus fortes raisons en politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici