Cameroun : Me Nkongho Agbor Balla réagit au discours de Paul Biya

0
819

L’’avocat de culture « anglophone » fut l’une des première personnalité arrêtées dans le cadre de la crise dite anglophone dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest (Noso)

‘’ The call for an all inclusive dialogue is very appreciated. The government should now allow Anglophones of various political thought to mobilise, organise themselves and take part without fear of arrest or other punishment for their ideas.

The announcement of the all inclusive dialogue should signal the end of arrests of Anglophones for their political ideas. They should be allowed to participate without restriction. This is about their future.

I urge those who will be attending the national dialogue to call for the release of all those detained in connection with the crisis, the need for constitutional amendment and also to ensure that the form of the state is equally discussed at the dialogue table.

Whilst my expectations were not fully met in the speech, we should give peace a chance by supporting the dialogue process.

Barrister Nkongho Agbor Balla

Founder – Center for Human Rights & Democracy in Africa ‘’

Traduction en franàais:

« L’appel à un dialogue tout compris est très apprécié. Le gouvernement devrait désormais permettre aux anglophones de diverses pensées politiques de se mobiliser, de s’organiser et de prendre part sans crainte d’arrestation ou d’autre punition pour leurs idées.

L’annonce du dialogue tout compris devrait signaler la fin des arrestations des anglophones pour leurs idées politiques. Ils devraient être autorisés à participer sans restriction. C ‘ est à propos de leur avenir.

J’exhorte ceux qui seront présents au dialogue national à demander la libération de tous ceux qui sont détenus dans le cadre de la crise, la nécessité d’un amendement constitutionnel et aussi de veiller à ce que la forme de l’état soit également discutée à la table de dialogue.

Bien que mes attentes n’aient pas été pleinement satisfaites dans le discours, nous devrions donner une chance à la paix en soutenant le processus de dialogue.

Barrister Nkongho Agbor Balla

Fondateur – Centre des droits de l’homme et de la démocratie en Afrique »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici