Cameroun : Maurice Kamto président du MRC durcit le ton

0
687

La résistance nationale organisée par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun rentre dans sa phase critique.

Au cours d’une conférence de presse qu’il donne en ce moment, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun soutient que toute convocation du corps électoral ne doit se tenir sans la mise en pratique des deux exigences ci-après : la résolution de la crise anglophone et la réforme consensuelle du système électoral. Si jamais le régime en place s’aventure à organiser les régionales, Maurice Kamto affirme qu’il appellera, à nouveau, à une campagne de résistance nationale et au départ de l’actuel président de la république, Paul Biya.

L’homme politique estime que le combat s’achemine vers sa phase critique. « Nul ne devra manquer à cet appel. Nous devons sortir de la dictature féroce. La violence qui surviendra ne pourrait donc être que le fait du régime Biya. Si l’heure est arrivée, alors l’heure est arrivée. Je ne vous trahirai point », conclut Maurice Kamto.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici