Cameroun – Maurice Kamto: Alain Foka accusé par un compatriote

0
523

Marcel Aimé Etonga’a Mvantu, un Camerounais vivant à Dakar au Sénégal estime que son compatriote journaliste à Radio France International se met au service du ‘’ chantre du tribalisme d’Etat’’.

Depuis plusieurs semaines, j’écoute  attentivement Alain FOKA. Je vis ses glissements honteux en soutien à l’ordre tribal d’Etat ! Tout a commencé par un rappel à l’ordre qui lui a été vertement servi par les courants radicaux du MRC, lesquels rappelaient au très  exubérant Alain FOKA, de ne jamais oublier qui il est, à savoir, un frère du village,  un frère de Maurice KAMTO. Et qu’à ce titre, aux yeux des fanatiques ethnofascistes zélotes du MRC, le silence de M. FOKA,  sur beaucoup d’événements susceptibles de porter son frère au pouvoir au Cameroun, était déjà très gravement perçu comme une trahison. Par exemple, lui rappelait – on, il n’a pas fait d’émissions sur RFI, pour soutenir l’annonce, certes fantoche, de Maurice  KAMTO,  ridicule autoproclamé élu, tout juste  quelques heures après le scrutin présidentiel de 2018, alors que les dépouillements n’étaient  pas encore à l’ordre du jour ! Pour la horde des Talibans, qu’importe, le frère FOKA aurait dû appuyer le bluff de KAMTO, en bon frère du village, mais il ne l’a pas fait.

Tout comme, d’après les membres de la  meute du Président de la République de Facebook, Maurice KAMTO, le frère Alain FOKA est resté étrangement  discret, à leur  goût,  quand la BAS, la Brigade Anti – Sardinards, sous la houlette du déséquilibré Calibri Calibro, sénégalais d’origine (se présentant comme camerounais, pour perpétrer ses actes  à la solde du MRC), et la horde de casseurs de nos ambassades de Paris et Berlin, ainsi que des autres  mouvements commis pour animer la galerie, ridicules et grotesques, initiés par la BAS en Europe et aux États-Unis !

Face aux rappels incessants des siens, à soutenir son frère du village, Alain FOKA, au début frileux et  prudent, a  décidé ces derniers mois, de s’allier à KAMTO.Quand la branche armée du MRC, la BAS, et le directoire de M. KAMTO inventent  pompeusement et triomphalement   »le décès » du Président de la République du Cameroun, Son Excellence Paul BIYA; Alain FOKA ouvre sa série d’attaques contre le Pouvoir camerounais. Instrumentalise certains journalistes de RFI, diabolise le Chef de l’Etat camerounais et son Gouvernement, brocarde le RDPC.

Tous les matins, le Cameroun avait sa petite dose sur l’antenne RFI. Son émission du dimanche matin,  »le débat africain », vire alors au rouge contre l’ordre gouvernant au Cameroun. Les sujets sont choisis délicatement, avec au menu, toujours un invité bien armé par Alain FOKA, pour  ouvrir des feux nourris sur le pouvoir de Paul BIYA !

Nous en étions là, quand arrive le COVID-19

Alain FOKA, sur RFI, fait successivement une série d’émissions,  »le débat africain », avec des tirs groupés sur le pouvoir camerounais ! Là où  »il a fait fort », c’est quand dans une de ses éditions, il a invité une dame, spectaculairement présentée comme une  »scientifique de nationalité camerounaise », le montage était parfait…Cette   »scientifique » a alors étonné le Cameroun entier, en déclarant que,  »le peuple camerounais est abandonné à lui-même,  »qu’il n’y a aucun plan  de riposte contre le COVID-19,  que rien n’est mis en place au Cameroun pour protéger les populations, qu’il n’y a aucun leadership, aucune mesure de protection observée au Cameroun ! »

Ces mensonges ourdis par Alain FOKA, sur l’antenne RFI, sont intervenus, de façon grossière, alors que le Cameroun achevait la première semaine de mise en oeuvre rigoureuse des mesures gouvernementales  de prévention et de riposte contre le COVID-19 édictées par le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA   !

Dimanche dernier, 10 mai 2020, l’émission  »le débat africain » sur RFI, à la manœuvre, toujours Alain FOKA, a cette fois inventé une thématique ridicule, tout juste pour ouvrir l’antenne RFI au rigolo qui avait interpellé le Président français, Emmanuel MACRON, au Salon de l’Agriculture, Thiam ABDOULAYE alias « CALIBRI CALIBRO  » !

THEME :  » LANCEURS D’ALERTE EN AFRIQUE, UN ACTIVISME À HAUT RISQUE ?

  1. FOKA, cherchait un prétexte pour  »anoblir »,  »blanchir », si ce n’est « magnifier » l’activiste déséquilibré,  »CALIBRI CALIBRO », et il l’a trouvé !

Il a tellement bien emballé son émission ! Mais, il n’a échappé à personne, que l’émission était dédiée  à ce pseudo camerounais’ « CALIBRI  CALIBRO »,  dont sieur FOKA a fait l’éloge :   »Il a donné un visage à son mouvement la  »Brigade Anti-Sardinards », la BAS, en interpellant le Président français Emmanuel MACRON, au Salon de l’Agriculture, au sujet du massacre dans la partie anglophone et la gestion du Président Paul BIYA »… « C’est le leader de la BAS, qui se sera illustré, pendant plusieurs années, par des  »opérations coups de poings », partout dans le monde, en Europe et aux États-Unis… »

L’activiste lui – même, s’en est alors donné à coeur joie, justifiant son action, et par   »son amour pour le peuple camerounais, tout le contraire des gouvernants du Cameroun »,  et par   »le choc qu’il a eu depuis le massacre par l’armée camerounaise, de sang-froid, de 02 femmes et de 02 enfants »;

Et par,  »ce qu’il a vécu en Libye, où il a vu de nombreux jeunes camerounais mourir, des filles violées, etc. ! » Alain FOKA, en a aussi  profité,  pour rappeler à qui veut l’entendre, que  »Maurice KAMTO est le leader de l’opposition au Cameroun, le plus farouche opposant à Paul BIYA… »  »CALIBRI CALIBRO », se gargarisant, a alors su rappeler « l’altruisme de son engagement face au pouvoir corrompu du Cameroun. » « Des dirigeants du Cameroun, qui lui ont proposé du soutien, de l’argent et un appartement en France, toutes choses qu’il a toujours  refusé fermement   ! »

Par ailleurs, cet individu farfelu,  dans son cinéma avec Alain FOKA,  n’a pas manqué de mentir  grossièrement et de se contredir en direct sur RFI, en déclarant :  » Je ne  suis  pas du MRC, mais je partage les mêmes idées que Maurice KAMTO, et surtout, j’assure la promotion et l’amplification du programme politique de Maurice KAMTO…  » Après avoir clôturé  « le débat africain » ce dimanche, 10 mai 2020,  Alain FOKA, a donné quelques coups de fils à ses frères du village au Cameroun. Il gambadait de joie, le débrouillard animateur au parcours chaotique !

Ses frères  lui ont avoué  » leur fierté » pour le  »travail qu’il abat depuis un bon moment en soutien à son frère Maurice KAMTO ! » La série se poursuit.  »Le débat africain », c’est dimanche prochain. Paul BIYA et son Gouvernement auront encore leur dose hebdomadaire sur RFI, Alain FOKA, l’activiste  de service assure la salle besogne. Moi,  je serai toujours à l’écoute ici à Dakar… Sérieusement  énervé contre ce manipulateur  d’Alain FOKA!

 * Marcel Aimé Etonga’a Mvantu, Anthropologue, camerounais,

   Dakar, Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici