Cameroun : Mariane Simon-Ekane dit mettre en garde Elecam et le Rdpc à Dibombari

0
268

Mariane est candidate du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) dont Anicet Ekane son frère reste le leader emblématique pour les municipales à la commune de Dibombari, département du Moungo, dans la région du Littoral Cameroun.

Le Manidem) est en lice pour les élections municipales dans la commune de Dibombari ce dimanche.  Sa tête de liste n’est rien d’autre que Mariane Simon-Ekane, la sœur du leader naturel du parti, une aile de l’Union des Populations du Cameroun (UPC). Vendredi dernier 7 février 2020, elle a publié une vidéo sur son compte Facebook. Vidéo dans laquelle elle met en garde le maire sortant membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, (Rdpc), parti au pouvoir. Mariane Simon Ekane lançait ainsi, un ultimatum à Nguime Ekollo Fréderic contre toute fraude en faveur du Rdpc.

Souvenirs

«Je m’appelle Mariane Simon Ekane. Je suis une fille de Bomono gare. Je suis l’enfant de ce terroir. Je mets en garde, l’équipe de Nguime Ekollo Fréderic, qui en ce moment avec la complicité d’Elecam, sont en train de récupérer les cartes d’électeur. Vous l’avez fait en 2013 aux législatives, cette fois-ci, dans l’obscurité comme dans la lumière, moi Ekane, vous me trouverez sur votre chemin. Il est hors de question que le titulaire d’une carte d’identité ou d’une carte d’électeur, ne soit pas celui qui vote. Je traquerai les urnes jusqu’ à la fin», menace-t-elle.

Dans la même vidéo, elle déclare qu’ «On met le Rdpc et Elecam en garde. On a déjà les sécessionnistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, si vous en voulez à Dibombari, on en aura. Je vous mets en garde, tenez-vous tranquille Monsieur Nguime Ekollo Fréderic, tenez-vous tranquille avec le Rdpc. Tenez le pour dit». Conclu Mariane Simon-Ekane, visiblement sous le coup de la colère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici