Cameroun : L’UPC de Bapooh Lipot exprime des nouvelles exigences

0
158

Dans le cadre d’une alliance politique, Robert Bapooh Lipot et sa tendance de l’Union des Populations du Cameroun réclament des postes de ministres et d’ambassadeurs.

Robert Bapooh Lipot a récemment été porté à la présidence du conseil d’administration de la Société de Recouvrement de Créances (SRC) du Cameroun. Tout en se félicitant de cette promotion, la tendance de l’UPC (Union des Populations du Cameroun) dirigée par l’ex-député, en redemande.

Le Bureau politique de cette faction du parti historique s’est réuni le 14 mai 2020 à Yaoundé. Elle reproche à son allié, le RDPC, parti au pouvoir, de ne pas respecter les termes des accords paraphés en 1992 avec l’ancien secrétaire général de l’UPC, Augustin Frédéric Kodock, indique le quotidien Mutations paru le 15 mai 2020.

«Le Bureau politique est garant de l’alliance UPC-RDPC. Ce n’est un secret pour personne que dans cette alliance, il y a des droits qui reviennent à l’UPC. J’ai été chargé de veiller à ce que les droits qui sont ceux de l’UPC dans la cadre de cette alliance, soient aujourd’hui respectés», a déclaré l’honorable Bapooh Lipot, au cours d’un échange avec la presse après la réunion susmentionnée.

«Le Bureau politique le dit simplement parce qu’au cœur de notre parti (la base), il y a des interrogations. C’est une alliance de gouvernement; c’est une alliance qui va plus loin au point où l’UPC doit même avoir des ambassadeurs représentant le Cameroun, issus de ses rangs. Nous ne faisons pas ici dans la langue de bois. Le Bureau politique a été clair: reconnaître que l’acte du Chef de l’Etat (nomination à la présidence du conseil d’administration de la SRC) est un acte de fidélité à l’alliance UPC-RDPC, et que par ailleurs, c’est une porte qui est ouverte», a expliqué le secrétaire général de l’une des tendances rivales du parti du nationaliste Ruben Um Nyobè.

Source : Cameroun Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici