Cameroun : L’ex Aide de Camp de Cavaye Yeguié le Capitaine Bouba Simala remis en scelle

0
302

Les récentes nominations effectuées par le président de la République, chef suprême des forces armées en date du 25 février 2021, ont fait de celui qui avait été criminalisé à une époque, comme chef de bureau Personnel – Chancellerie à la Légion de gendarmerie de l’Ouest

Par La Cloche

Le président de la République aurait-il désavoué le président de l’Assemblée nationale Cavaye Yeguié Djibril en remettant en orbite le capitaine Bouba Simala, son ex aide de camp? Si pour certains, le fait est évident, pour d’autre, cette nomination ne saurait s’inscrire dans cette logique. Car seules les motivations du chef de l’Etat et surtout le pouvoir que lui confère la constitution, lui permet de procéder à l’amnistie, au pardon, à la prononciation d’un arrêt de poursuite judiciaire. Des exemples de ce type sont d’ailleurs légion. Le 25 février 2021, Bouba Simala a été fait chef de bureau Personnel – Chancellerie à la Légion de gendarmerie de la Région de l’Ouest. Ce qui a constitué à le remettre au-devant de la scène après avoir passé 18 mois en détention préventive à la prison centrale de Yaoundé.

On se rappelle qu’en juin 2015, l’officier avait été accusé par Cavaye Yeguie Djibril, troisième personnalité de la République, de tentative d’enlèvement, terrorisme, incitation au braquage en complicité avec deux hauts gradés de l’Armée camerounaise en service à la présidence de la République.

Que s’est-il passé entre temps ? Tout ce que l’on sait, c’est que son procès avait été bouclé en Aout 2020. La présidente du tribunal avait alors jugé non fondés les chefs d’accusation portés contre Bouba Simala. Quand bien même il avait été déclaré non coupable pour les principales infractions qui lui avaient été imputées, il aura tout de même écopé d’une condamnation de six mois de prison ferme pour « violation de consigne ». Deux années plus tard, il sera mis en liberté provisoire et comparaissait libre jusqu’à son acquittement en août 2020.

S’il n’a pas bénéficié d’un avancement en grade, on note tout de même que confiance lui a été renouvelée par le chef de l’Etat qui a fait du capitane Bouba Simala un responsable au sein de la Région de gendarmerie de l’Ouest. La terre tourne comme qui dirait. Elle a tourné de manière certaine du bon côté pour le capitaine. Puisse-t-il jouer véritablement ce rôle attaché à son grade. L’histoire nous en dira davantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici