Cameroun : Les vérités sur le chantier de l’autoroute Yaoundé-Douala

0
149

Contrairement à ce que prétend la chaîne de télévision France 24 dans un reportage à charge contre le gouvernement camerounais, les travaux de la première phase seront livrés très bientôt.

Par La Nouvelle

France 24. La chaine de télévision au service des intérêts impérialistes a publié la semaine dernière, un reportage sur les travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala. Tentative ubuesque de diaboliser l’entreprise chinoise China First Highway Engineering Company Ltd (Cfhec) ? Le pas est vite franchi par de nombreux observateurs pour le subodorer. Pour eux, France 24 aurait été plus professionnelle si elle avait réalisé également en son temps un reportage similaire relativement aux travaux de construction du pont sur le Wouri.

L’un des ponts les plus chers au monde réalisé par l’entreprise française Razel. N’allez surtout pas savoir pourquoi le silence de France 24. Passons. Alors question : quel est l’état des lieux réels des travaux sur l’autoroute Yaoundé-Douala ? Selon les acteurs du projet de construction de ce tronçon routier, des projections sont actuellement faites sur le raccordement de la Phase I à la Nationale 3. Ainsi, du point kilométrique 00 au point kilométrique 60 où l’infrastructure relie déjà plusieurs départements de la région du Centre par exemple, l’autoroute

Yaoundé-Douala (phase1, Yaoundé-Bibodi) enregistre un taux d’exécution physique de 91%, pour une consommation des délais de 93.28%. La date prévisionnelle de fin des travaux étant fixée au 31 décembre 2020, l’entreprise, apprend-on, aurait alors sollicité du maître d’ouvrage, un délai supplémentaire pour une date entrevue au mois de mars 2021 en raison des impacts liés à la pandémie à Covid-19.

Si aujourd’hui les travaux routiers sont achevés sur les 40 premiers kilomètres, il reste  néanmoins à réaliser les travaux de signalisation et de protection des talus. Avec un effectif de 432 employés dont 261 nationaux (60.42%) et 171 (39.58%) expatriés, présents sur le chantier, l’entreprise China First Highway Engineering Company Ltd (Cfhec), exécute sereinement les travaux sous le contrôle technique du Groupement Scet-Tunisie/ Louis-Berger et géotechnique du Laboratoire national de génie civil (Labogenie). Chiffré à une enveloppe globale de 284 000 000 000 Fcfa hors taxes (soit 338 670 000 000 Ttc), le projet est financé par Eximbank China à hauteur de 85% en Us dollars du montant hors taxes et l’Etat du Cameroun à hauteur de 15% du montant hors taxes + Tva + droit de douane + Impôts + taxes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici