Cameroun : Les jeunes du Rdpc de la Lékié-Est menacent de lâcher Paul Biya

0
573

Selon le quotidien Le Messager, ils ont écrit une si longue lettre au président national de leur parti pour exprimer leur frustration.

Les jeunes de l’organisation des jeunes du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ojrdpc) ne sont pas contents. Ils viennent d’écrire au patron du parti de la flamme, parti au pouvoir, Paul Biya pour lui annoncer la « suspension de leur engagement et militantisme au sein du parti au pouvoir », écrit le Messager à sa grande Une.

La Lekié est un département de la région du Centre du Cameroun, nommé d’après le fleuve Lekié. Son chef-lieu est Monatélé. Or, la Lekié-Est, c’est l’arrondissement d’Obala, qui est la principale ville du département. « Nous sommes abandonnés à nous-même et n’avons jamais bénéficié de la politique du président national en faveur de la jeunesse (…) », peut-on lire dans la lettre qu’ils ont écrite à Paul Biya.

Le département de la Lékié n’est pas la cible d’une opposition forte au point d’être un bastion  naturel du Rdpc. D’ailleurs, en 2004, le président national du Rdpc avait choisi le chef-lieu de ce département – Monatélé – pour lancer sa campagne électorale. L’on peut néanmoins citer le parti de l’Alliance libérale (Pal) de Célestin Bedzigui, un natif du coin. Dans le passé, la Lékié-Est était une source de souci pour le régime d’Ahmadou Ahidjo puisque son prédécesseur André Marie Mbida – le tout premier Premier ministre camerounais et leader du Parti des démocrates camerounais (PDC) que d’autres appelaient le parti des coqs – était natif du coin, notamment de la localité d’Endinding.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici