Cameroun : Les gendarmes à l’école des bonnes pratiques à Maroua

0
14

Ils viennent de prendre part au séminaire d’imprégnation et de renforcement des capacités dans la région de l’Extrême-Nord.

Source : L’Œil du Sahel

Pendant 72 heures, les commandants de brigades et autres chefs de poste de la gendarmerie du ressort de la 4ème Région de gendarmerie étaient en conclave à Maroua. La déontologie et l’orthodoxie professionnelles étaient  u menu de la rencontre qui s’est tenue du 12 au 15 novembre. Des assises qui interviennent, faut-il le rappeler, au lendemain d’un vaste mouvement du personnel de la gendarmerie. Un renouvellement qui a touché près de 98% les brigades de la légion de l’Extrême-Nord, qui recevaient à l’occasion de nouveaux chefs. Parmi eux, nombreux découvrent la fonction et dans la région.

Aussi, ce regroupement des commandants de brigade et chefs de poste avait pour but de transmettre à ces nouveaux chefs, les principes de commandement, les connaissances générales de leur environnement de travail et la nature des rapports qu’ils doivent entretenir avec les autorités administratives, judiciaires, la hiérarchie militaire et toutes les parties prenantes avec lesquelles ils sont appelés à collaborer sur le terrain.

Selon le commandant de la brigade territoriale de Mokolo, l’adjudant-chef Akendela Jacques, c’était un grand rendez-vous d’échanges au cours duquel, ils ont pu appréhender leur rôle et leur responsabilité en tant que commandant de brigade dans un environnement en conflit. «Nous sommes reconnaissants envers notre hiérarchie qui a pensé nous donner de nouvelles connaissances. Pendant le séminaire, les principes de commandement de service ainsi que la tenue et l’exploitation des documents nous ont été rappelés», a indiqué l’adjudant-chef Akendala Jacques, chef de brigade ter de Mokolo.

Les trois jours du séminaire ont servi d’évaluer le chemin parcouru. Les responsables de la gendarmerie de l’Extrême-Nord ont constaté, avec joie, que les objectifs assignés ont été largement atteints et que les séminaristes se sont approprié les enseignements qui leur ont été dispensés le temps du séminaire. En revanche, il leur revient de mettre en pratique en vue d’améliorer leurs capacités individuelles de commandant d’unité élémentaire de la gendarmerie.

En clôturant les travaux de la première rencontre du genre, le général de brigade de gendarmerie, commandant de la 4ème Région a rappelé aux chefs d’unités les attentes du haut commandement. Attentes qui s’inscrivent en droite ligne des exigences du respect des directives, de la qualité de service public rendu à la population et de la prise en compte de l’environnement de travail. Le séminaire de Maroua, rappelons-le, s’est tenu en présence des trois sous-préfets de Maroua. Il a été sanctionné par la remise des attestations de participation aux séminaristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici