Cameroun : Les chercheurs camerounais du Minresi de Madeleine Tchuinte menacent d’entrer en grève

0
486

Selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, les Chercheurs des Instituts de recherche réunis dans leur Syndicat (SYNAC) expriment leur frustration et leur déception après 20 ans de patience suite aux instructions du Président de la République (depuis 2001) relatives à la révision de leur statut vieux de 41 ans (avec des dispositions caduques et des vides juridiques).

Ils expriment également leur mécontentement pour leur exclusion du compte spécial de modernisation de la recherche. Comment comprendre que les Chercheurs des instituts universitaires (ceux du MINESUP) ont accès au compte spécial de modernisation de la recherche et les Chercheurs des instituts de recherche du MINRESI  soient exclus de ce compte !!!

Ce qui est à l’image d’une équipe de football où on fournit des « godasses » à certains joueurs et on demande aux autres joueurs de la même équipe de courir pieds nus, pourtant ils défendent tous le même drapeau ?

Les chercheurs demandent par conséquent au Président de la République un Statut à même de leur permettre de libérer tout leur potentiel d’innovation afin de rendre compétitive notre économie et relever ainsi les défis de l’émergence à l’horizon 2035. Cette situation  est déplorable parce que les Chercheurs du MINRESI exercent la recherche-développement à titre principal et permanent et encadrant les étudiants de Master et de Doctorat/PhD.

Il faut signaler ici que le Gouvernement a connaissance de tous ces problèmes (contenus dans le rapport 2014 relatif à l’étude sur l’économie de la recherche), mais néglige le secteur de la recherche scientifique d’ailleurs l’échec du dernier Dsce est fortement lié à notre faible capacité à produire des innovations compétitives.

Tout en refusant un autre échec de la Stratégie Nationale de Développement (correction de la deuxième phase de la vision 2035) du fait de l’absence d’un Fonds public de financement de la recherche, les Chercheurs ont adressé au Premier Ministre un préavis de grève. Si rien n’est fait d’ici le 26 décembre 2021, ils manifesteront  leur mécontentement.

Ainsi va la République

BORIS BERTOLT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici