Cameroun : Les chefs supérieurs Sawa réconfortent le ministre Mbarga Mboa

0
117

La délégation royale conduite par le chef supérieur des Bakoko du Wouri, président en exercice du Ngondo, le sénateur Salomon Madiba Songue, s’est rendue dimanche dernier à la résidence du ministre camerounais chargé de mission à la présidence de la République, Philippe Dieudonné Mbarga Mboa, afin de lui apporter son soutien après les tristes événements qui ont marqué sa vie.

Source : La Nouvelle

Un fait plutôt inaccoutumé. Celui de voir une délégation royale partir des  berges du Wouri pour se déporter dans une autre région, dans le but de réconforter une élite. C’est ce que 5 chefs supérieurs du Wouri ont pourtant fait dimanche dernier en rendant une visite au ministre Philippe

Mbarga Mboa en sa résidence, après les frasques orchestrées par un pseudo prêtre exorciste de l’église catholique basée à Yaoundé dans sa tentative de déstabiliser la famille de l’élite du Mfoundi.

Les costumes traditionnels arborés pour la circonstance par les chefs supérieurs du Wouri ont donné encore plus d’éclat à cette visite dominicale. Les uns et les autres ont très bien compris qu’un pont humain avait longtemps été bâti ; une graine avait été semée entre l’élite du Mfoundi et le peuple Sawa. Autour de sa Majesté Salomon Madiba Songue, président en exercice du Ngondo, on retrouvait Jean Yves Eboumbou Douala Bell, chef supérieur des Bell, 1er vice-président du Ngondo ; sa Majesté Din Dika Akwa III, chef supérieur des Akwa (Bonambela) ; sa Majesté Paul Milord Mbappe Bwanga, chef supérieur des Bele Bele (Bonabéri) ; sa Majesté Gaston Mbodi Epée, chef supérieur des Bassa du Wouri.

Dans la suite des 5 chefs traditionnels, la présence de quelques élites Sawa était remarquée. Il s’agit entre autres du Pr. Guillaume Ekambi Dibongue, chef du département de science politique à l’Université de Douala, conseiller spécial du collège des chefs supérieurs du Ngondo, porte-parole de la délégation ; du commissaire divisionnaire James Elong Lobe, directeur des opérations à la Dgre ; de Me Henri Njoh Manga, avocat au barreau du Cameroun, de Lucien Eyoungou Kouta, enseignant à l’Injs à Yaoundé, de Kingue Mpacko, chef d’entreprise  exerçant à Yaoundé ; de Anderson Ntou Dooh, directeur du protocole royal du Ngondo.

En face de ce parterre balèze, le ministre Philippe Mbarga Mboa s’est fait entourer par quelques élites et chefs traditionnels du Mfoundi parmi

lesquels Bienvenue Obama, chef de famille Mvog Ada et frère aîné du ministre chargé de mission à la présidence de la République ; Laurent Serge Etoundi Ngoa, patriarche des Etoudi et ministre de l’Education de base, Augustin Tamba, maire de la commune de Yaoundé 7 ; Pie Abanda, président des chefs traditionnels du Mfoundi ; Marie Enyegue, membre de la famille Mvog Ada ; Jean Jacques Ekobena, membre de la famille Mvog Ada ; Max Etoundi, patriarche Mvog Ada ; Ndzana Meye, chef de groupement Etoudi.

Alors question : quel message les chefs supérieurs du Wouri sont-ils venus délivrer à l’endroit du ministre Mbarga Mboa ? « Nous sommes venus dire à notre fils que nous avons été informés des péripéties qui ont émaillé sa vie. Nous sommes très attentifs à ce qui touche à sa vie. Les autorités traditionnelles sont venues exprimer leur sentiment de solidarité. Tout ce qui concerne le ministre Philippe Mbarga Mboa nous concerne. Et ceci, parce que le ministre Philippe Mbarga Mboa est le bâtisseur de ce pont qui lie depuis des lustres le Wouri au Mfoundi », a déclaré sa Majesté Madiba Songue. Pour le président du Ngondo, « le ministre Philippe Mbarga Mboa reste un symbole et à ce titre, il peut à chaque fois compter sur ses pères du Wouri, aujourd’hui et demain pour un avenir radieux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici