Cameroun : Les avocats maintiennent leur mot d’ordre de grève

0
293

Selon une correspondance signée du Bâtonnier Tchakoute Patie Charles hier, ils devraient commencer aujourd’hui leur débrayage en dépit des concessions faites la semaine dernière par le gouvernement camerounais.

La session extraordinaire du barreau devant se tenir hier a été avorté, faute de quorum. Dès lors, le bâtonnier a signé un document indiquant que les résolutions de la précédente session restaient en vigueur. Notamment la suspension du port de la toge dans les tribunaux à partir de ce jour 16 septembre 2019. Le journal Le Messager semble savoir les « non-dits » de l’opération « Tribunal mort ». Repères publie les « Révélations embarrassantes de J.D.D. Momo sur le Barreau. Y aurait-il un agena caché des avocats du Cameroun ? Se demandent certains médias. Car, la semaine dernière, le gouvernement a signé des textes pour accéder à certaines doléances des hommes en noir.

En effet, le ministère de la justice a adressé une correspondance aux Cours et Tribunaux du pays pour leur demander de laisser les auxiliaires de justice exercer librement leur profession. « Ensemble construisons notre état de droit avec un barreau fort et républicain », a écrit Jean De Dieu Momo, signataire de la lettre sur son compte Facebook ce vendredi 6 septembre 2019.

Plusieurs correspondances ont été signées, répondant ainsi aux attentes des avocats, qui pourraient alors remettre à plus tard leur colère et leur menace de grève. Peut-être attendront-il que les parties concernées puissent acter les instructions de leur hiérarchie, la Chancellerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici