Cameroun : Le Vrai ou faux chanteur Ben Decca reçoit une contravention en France et s’explique

0
293

« Aurais-je le don d’ubiquité ? Pas sorti du Cameroun depuis plus de 12 mois. Mais, me retrouver dans une espèce de métro en France? Ekieu. Si oui, il aurait fallu que je portasse l’identité qui s’y trouve dans mes pièces officielles. Le 31 mai 2021, je mangeais du bon Ndole au pays. Autre curiosité, la date de naissance qui m’ait attribué dans ce torchon. Je suis bien né le 23 février 1958. Et avec toutes les possibilités de locomotion dont je dispose, qu’est-ce que j’irai faire dans un métro ? Sans même payer mon titre de transport », peut-on lire sur la Facebook Officielle Facebook du chanteur de charme Ben Decca, visiblement en colère. Car, l’information a déjà fait le tour de la toile.

Comment ne pas se poser la même question que cette internaute qui demande : « Donc les policiers français ne connaissent pas le vrai Ben Decca pour le confondre à celui qui a commis l’infraction ou peut-être c’est son homonyme, dans ce cas, nous invitons les homonymes à ressembler à ceux dont ils portent le nom par le comportement en société », écrit Salifou Njayou.

Cette opinion d’un autre internaute renseigne à suffisance sur la démarche, qui a nui à Ben Decca : « Pendant un contrôle RATP si vous déclarez n’avoir pas de papiers d’identité, ils ne vous le demanderont pas et se fieront à votre bonne foi pour les informations d’identification et de localisation que vous leurs aurez fourni. Il aurait très bien pu dire Bill Decca ou que sais-je encore. Je pense qu’il a juste dit le premier nom qui lui est venu à l’esprit, sans volonté de nuire comme on peut lire sur certains commentaires ». Effectivement.

Car, en fait, si les papiers de ce Ben Decca avaient été vérifiés, les policiers auraient découvert qu’il n’existe même pas de Ben Decca ni au Cameroun, ni nulle part au monde. En effet, la carte d’identité de l’artiste Ben decca indique qu’il s’appelle Mouangue Eyoum Victor Bernard. La petite histoire rapporte que c’est son oncle qui le reçoit en France lorsqu’il va poursuivre ses études dans les années 70 qui l’encourage à jouer à la musique car il découvre en lui comme chez son cousin Jr Nelson, une très belle voix.

Eugène Njoh Mboule (‘’Joe Mboule’’) lui suggère alors un nom d’artiste : Ben pour Bernard et Decca pour le pseudonyme de son père. Voilà comment naît la légende Decca. Patience Ndoma prendra également cette identité (Grace Decca) lorsque son frère lui met le pied à l’étrier au début des années 80. Viendront Dora et Isaac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici