Cameroun : Le stade Roumdé Adjia de Garoua prêt pour la CAN 2021

0
75

Les travaux du stade omnisports et le terrain d’entraînement associé à cet ouvrage sont terminés.

Par Cameroon Tribune

Au volant de son petit engin, Pedro tond le gazon. Le spécialiste d’entretien des pelouses, de nationalité portugaise, est concentré à sa tâche. David Silva, son compatriote, renseigne que c’est son boulot quotidien. Au niveau de la tribune présidentielle, quatre ouvriers mobilisés par un sous-traitant s’affairent à placer une porte métallique. De l’autre côté du stade, deux manœuvres passent les derniers coups de peinture entre les chaises déjà fixées. L’enceinte brille sous l’éclat, en ce début de juin, de la chaleur de Roumdé Adjia le quartier qui abrite l’ouvrage. Le stade scintille.

A la tombée de la nuit, les quatre mâts d’éclairage illuminent les lieux. Peint aux couleurs nationales (vert-rouge-jaune), le stade renvoie de belles sensations au visiteur. La plateforme transmet même des vibrations aux habitués de ces lieux magiques que sont les sites sportifs.

Le stade Omnisports Roumdé Adjia de Garoua, entièrement réhabilité pour les besoins de la Can 2021, est désormais fonctionnel. Après presque deux années de travaux, « il peut déjà abriter un match international de niveau 4 FIFA », tranche David Silva, notre guide. La piste d’athlétisme a été refaite avec huit couloirs aux normes de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

Elle est recouverte de tartan. Le gazon naturel a été planté. Il est soigneusement entretenu. Les travaux qui ciblaient les tribunes sont achevés. La tribune de presse, la loge présidentielle, la zone VIP, entre autres, ont déjà reçu tous leurs équipements associés. 45 mn après le début de la visite guidée, Issa Hamadjoda, délégué régional du MINSEP du Nord, se fait signaler au niveau de la guérite. A la tête d’une équipe d’une dizaine de personnes, il est venu faire l’inventaire du matériel.

Du coup, David Silva est obligé d’interrompre momentanément notre visite pour s’occuper d’abord de « Monsieur le délégué », comme il l’appelle affectueusement. Cette délégation se soumet au préalable aux mesures de sécurité sanitaire dictées par la crise sanitaire liée au coronavirus. Vérification du port du masque, prise de température. Le chef de la sécurité ne badine pas avec ces mesures. Même l’équipe de CT a dû aussi se soumettre à ces obligations. Une fois la séance de travail bouclée avec le représentant du maître d’ouvrage, la visite guidée peut se poursuivre. Cette fois, c’est à l’intérieur du stade.

Le chef sécurité de Mota-Engil nous fait balader à travers la salle de presse, la salle de conférences, les locaux des arbitres, les bureaux des entraîneurs et des médecins, la salle de massage, la loge présidentielle, la zone mixte, les quatre vestiaires… . Les équipements de sonorisation et les installations de climatisation sont opérationnels. « Le stade Roumdé Adjia peut recevoir quatre équipes au même moment. Pendant que les deux premières disputent leur match, les deux autres peuvent se préparer sereinement dans leurs vestiaires », fait remarquer David Silva,  cadre de Mota-Engil qui séjourne à Garoua depuis 2018.

D’une capacité de 20.000 places, le stade a connu une extension. La clôture a été érigée. Les parkings ont été construits. La réception provisoire est projetée pour les prochains jours. «Pour le moment, ce sont de petits travaux de finition qui restent à faire », jubile David Silva avant de nous entraîner vers le stade d’entraînement situé à l’entrée principale. Cerise sur le gâteau, le constructeur a planté des arbres au niveau du parking. Le stade aux normes FIFA et le terrain d’entraînement font du complexe omnisports Roumdé Adjia l’un des plus beaux et les plus scintillants du pays des Lions Indomptables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici