Cameroun : Le Rdpc ravagé dans le Sud par l’indiscipline

0
289

Selon le journal La République, le parti au pouvoir est aujourd’hui miné par de graves tensions internes dans son fief naturel, région d’origine du président national et chef de l’Etat camerounais.

‘’Au Rdpc tout le monde est patron, ici il n’y a pas de planton’’. Si l’association présente formellement les miasmes d’un parti politique de masse, il s’affiche implicitement mais très certainement comme un parti de cadres. Tant le processus décisionnel est centralisé, condamné pour sa diffusion à slalomer entre les interstices d’une structure bureaucratique à tendances hégémonique.

Pour partir du sommet à la base, il faut braver successivement : les membres Bureau politique, ceux du Comité central, les Chefs de délégations Régionales Permanentes, les Chefs Délégations départementales Permanentes dont on dit, les Présidents de Section ; les Présidents de Sous-sections, les Présidents de comité de base, les présidents des cellules. Une hiérarchisation des rôles et des influences qui se conjugue à la grammaire du paradoxe. La subornation et le respect de la hiérarchie sont indispensables à la cohésion de la structure.

Si elles permettent et garantissent au Rdpc un formidable maillage territorial, elles contrastent avec les guerres de leadership qui pullulent ici. Exacerbées par la pratique des investitures, choix des candidats par le haut souvent en inadéquation avec les aspirations de la base. Véritable boulevard à l’indiscipline. L’on se souvient encore en 2013, du cas du département du Nkam dans la région du Littoral, qui avait brillé par des clashes impliquant Moukoko Mbondjo, Titi Pierre, Gaston Komba, Messanga Nyamding notamment et qui avaient coûté une mairie au Rdpc battu à Yabassi par le tout jeune parti du ‘’foiyisme’’ conduit Olivier Bile ; des cas du Littoral précisément l’affaire Essame dans le Moungo, du Mfoundi avec l’affaire Yoki Onana vs Tsimi Evouna dans la capitale camerounaise et, tout récemment de la Lekie. Aucune zone ne semble donc exempte de ce phénomène pernicieux de l’indiscipline. Même pas le Sud, région natale du Président Paul Biya, dont le lien de filiation naturelle s’affiche comme le seul gage d’adhésion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici