Cameroun : Le Port de Douala aux couleurs de Bordeaux

0
32

Le PAD et ce Grand port français ont récemment signé un accord cadre à Douala.

Le Port de Douala-Bonabéri (PAD), l’un des plus grands ports de la sous-région et le Grand port maritime de Bordeaux en France sont désormais liés par un accord-cadre de partenariat signé lundi dernier. Une occasion de matérialiser la coopération entre les ports. Coopération, qui « est un très bon cadre de partage et d’échange d’expériences entre les places portuaires, et surtout une opportunité de tirer avantage du savoir et du savoir-faire des ports centenaires, voire millénaires comme : Anvers en Belgique, Busan en Corée du Sud, ou encore les Grands Ports de Marseille, Rouen et dans quelques minutes Bordeaux », pour reprendre Cyrus Ngo’o, le Directeur général (DG) du PAD.

Cette coopération, selon le DG du PAD, « va apporter une pierre précieuse à la performance, l’attractivité et la compétitivité du combinat portuaire de Douala-Bonabéri ». Les deux ports ont plusieurs similitudes, a constaté le patron de l’espace portuaire de Douala. Ports d’estuaires, Douala et Bordeaux ont en commun d’être connectés et ouverts sur le monde. Leur position stratégique sur la façade atlantique en fait ainsi des outils incontournables pour le développement et le rayonnement des villes et régions auxquels ils appartiennent, renforçant ainsi leur attractivité.

La réalisation des objectifs fixés par le présent Accord-cadre fera l’objet d’une évaluation conjointe par les parties. Cette évaluation pourra intervenir pour la première fois au terme d’une période de six (6) mois à compter de la signature de l’Accord-cadre.

Le port de de Douala-Bonabéri lui, est un port de commerce, de transit et de transbordement où passent plus de 95% du commerce international du Cameroun. Cette coopération internationale est certainement compréhensible. Car, les responsables du PAD ont une ambition : faire du Cameroun un hub maritime incontournable dans le Golfe de Guinée. D’où « l’optimisation et le renforcement de la compétitivité des Ports du Cameroun en général et celui du Port de Douala-Bonabéri en particulier est une préoccupation constante du Gouvernement », soulignent à grand trait les responsables du PAD.

D’ailleurs, depuis trois ans, le PAD a engagé un vaste processus de normalisation de toutes ses activités, de rénovation de ses infrastructures, superstructures et de développement. « Dans cette mouvance, la coopération constitue l’un des piliers de la nouvelle dynamique en cours au PAD », souligne le DG Cyrus Ngo‘o. Le processus a connu un moment fort le 24 janvier dernier avec les textes du chef de l’Etat, qui réorganisent cette société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici