Cameroun : Le PM Joseph Dion Ngute recadre les ministres chauves-souris

0
172

Au moment où le Cameroun fait face à une crise sanitaire sans précédente qui affecte profondément toute la communauté nationale et internationale, le Premier ministre chef du gouvernement, dans une note signée du secrétaire général de ses services, Séraphin Magloire Fouda, le 9 avril dernier, recommande ses collaborateurs à plus de conformité, de responsabilité et de collaboration gouvernementale dans le cadre de la conduite des affaires publiques de notre pays.

Par La Nouvelle

L’action gouvernementale au Cameroun comme dans tous les Etats de droit, doit être exécutée dans sa mise en oeuvre par une synergie des membres du gouvernement, qui travaillent en étroite collaboration sous la coordination du Premier ministre chef du gouvernement, suivant les hautes instructions édictées par le président de la République. C’est dans ce sens que le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, dans ladite note, attire l’attention de certains de ses collaborateurs qui, au moment où la Nation toute entière fait face à la pandémie mondiale de coronavirus, semblent prendre des initiatives personnelles et solitaires au mépris des principes cardinaux de collaboration, de solidarité et de respect des procédures qui régissent l’organisation du travail gouvernemental tel que consacrée par les institutions générales N°002 du 4 juin 1998 et du 1er octobre 2002 au Cameroun.

A ce titre, le chef du gouvernement exige préalablement aux ministres, pour ce qui est des projets de texte à caractère réglementaire, édictés par les chefs de département ministériel dans leurs domaines de compétence, de les soumettre obligatoirement au visa administratif préalable avant leur signature par les ministres concernés, conformément aux dispositions de la circulaire présidentielle N°004/Cab/Pr du 20 août 1991 relative aux visas administratifs. Le chef du gouvernement entend ainsi mettre un accent particulier sur les mesures gouvernementales édictées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus dans notre pays en insistant sur la mise en oeuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun.

Il précise dans ce sens que « les administrations sectorielles impliquées doivent préalablement solliciter et obtenir formellement du chef du gouvernement les autorisations nécessaires, avant de prendre des mesures à portée générale, de manière à éviter la cacophonie observée dans la communication sur cette crise sanitaire qui préoccupe la communauté nationale et internationale ». Ceci étant, dans le souci d’éviter une sorte de diarrhée verbale gouvernementale au risque de heurter la sensibilité citoyenne, Joseph Dion Ngute invite les membres du gouvernement à faire preuve de retenue et de prudence lorsqu’il s’agit de se prononcer oralement ou sur écrit au sujet de cette pandémie dévastatrice.

Ceci, dans le strict respect des dispositions de la circulaire présidentielle N°009/Cab/Pr du 31 décembre 1985 relative aux déclarations publiques des personnalités, associée à la c i r c u l a i r e N°005/Cab/Pr du 26 juin 1989 relative à la communication gouvernementale. Devant cette responsabilité gouvernementale, le Premier ministre n’a pas manqué d’appeler ses collaborateurs du gouvernement à plus de solidarité. Etant donné que « les activités des départements ministériels doivent s’intégrer dans la stratégie d’ensemble du gouvernement, tel que défini par le chef de l’Etat, et s’exécuter dans un esprit d’ouverture, de franche collaboration, de cohésion et de synergie ».

Toujours est-il que le chef du gouvernement voudrait à tout prix recadrer certains ministres maladroits ou égarés dans le cadre de l’exécution collective de l’action gouvernementale. Il réitère à cet effet que « les ministères ne constituent pas d’entités indépendantes, et leur action publique est par essence transversale et interministérielle », selon la circulaire présidentielle du N°002/Cab/Pr du 27 avril 2001 relative à la solidarité gouvernementale. Certes, les membres du gouvernement veillent à la mise en oeuvre de l’action gouvernementale, mais le mieux serait d’agir toujours en synergie, selon une politique gouvernementale élaborée par le chef de l’Etat et sur laquelle veille scrupuleusement le chef du gouvernement.

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici