Cameroun : Le PDG de Equinoxe Séverin Tchounkeu défie Paul Atanga Nji et tranche

0
824

Après avoir été indexé ce matin par le ministre de l’Administration territoriale du Cameroun le président directeur général du Groupe Equinoxe – Nouvelle Expression vient de faire une sortie plus que violente pour répondre à Paul Atanga Nji.

Une sortie musclée. Une tenue polie. Séverin Tchounkeu est resté égal à lui-même. Le président en exercice de la commission de la carte de presse se dit révulsé par la sortie du Minat. « Depuis que l’organe de régulation existe, nous n’avons jamais été convoqué », argumente Sévérin Tchounkeu, pour expliquer le professionnalisme de son groupe de presse, contrairement à l’idée que le Minat fait de celui-ci : « une télévision de Mille collines ». Sévérin Tchounkeu pense que Paul Atanga Njo a « de mauvaises fréquentations. Nous nous inscrivons en faux contre ces accusations », a martelé le PDG d’Equinoxe qui se plaint même d’être victime d’un délit de faciès quand certains font des rapprochements au sein du gouvernement avec un « certain opposant ».

En fait, le Minat a accusé entre autres des médias camerounais d’être financés pour relayer des informations des ONG contre le Cameroun. Mais alors, «  quel est le rôle du journaliste ? C’est de rendre compte », a rappelé Sévérin Tchounkeu avant de préciser que, en son temps, Equinoxe Tv a eu la primeur de l’information et a donné la parole aux « mis en cause » pour se défendre.  Il ne comprend cette sortie du Minat et pense que de telles déclarations ne sont pas acceptables quand on est à un certain niveau de responsabilité.

Sévérin Tchounkeu semble comprendre les motivations de Paul Atanga Nji. D’abord, «  ce n’est pas parce qu’on est silencieux qu’on est inculte », a déclaré Sévérin Tchounkeu. Il pense que ce sont des conflits à l’intérieur du gouvernement qui font en sorte que les gens leur en veulent. « Ils » leur en veulent « d’avoir accompagné le Premier ministre lors du Grand dialogue national. Nous étions l’une des rares chaînes de télévision à avoir l’avoir relayé en direct, à nos frais ». Sévérin Tchounkeu révèle que la crise anglophone lui a déjà fait perdre 40 à 45% de son chiffre d’affaires et s’étonne qu’on l’accuse d’apporte le soutien à cette crise. En d’autres termes, il pense que les patriotes ne sont pas ceux qu’on croit être des patriotes. « Nous sommes de véritables compatriotes », a martelé Sévérin Tchounkeu, contrairement à ce que pense Paul Atanga Nji. D’ailleurs, promet le PDG du groupe Equinoxe – Nouvelle Expression, « tant que nous respectons l’éthique et la déontologie, nous continuerons à rendre compte de ce qui se passe ».

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici