Cameroun : Le PAD rassure sur les procédures au port de Douala Bonabéri

0
386

Suite à l’incrimination du DG du Port Autonome de Douala dans un article dont l’auteur est en photo Félix Meukemgang), les responsables de cette grande entreprise de transports maritimes au Cameroun et dans la sous-région Afrique centrale ont tenu à apporter des éclairages dans l’optique de bien maîtriser les procédures d’enlèvement des marchandises au port de Douala-Bonabéri et les différents intervenants avant d’accuser en extrapolant. Ainsi, précisent-ils :

‘’1- Bolloré n’a jamais été chassé de la plate-forme portuaire de Douala-Bonabéri. Socopao, Sepbc par exemple sont  toujours installés.

2- Avec la Régie du Terminal à Conteneurs (RTC), que l’auteur de l’article incriminé, en l’occurrence Félix Meukemgang ne nomme pas,  le déchargement des navires est autour de 48 heures, contre 60 heures avant. Son problème est avec son manque de familiarisation de CAMCIS, rien à voir avec la RTC.

3- Il doit comprendre que Camcis attends le rapport de déchargement complet du navire, envoyé automatiquement  de NAVIS sur sa plateforme avant tout début de liquidation. Cette étape exige une bonne maitrise de CAMCIS, par le CAD pour anticiper.

4- Pour ce client, son transitaire doit se mettre à jour et chercher à maitriser le nouveau système CAMCIS de la Douane.

5-Pour sa gouverne, ce qu’il appelle le Port de Douala est en réalité la plate-forme dans laquelle sont installées plusieurs entreprises dont la Douane, la RTC et bien d’autres…

7- Il aurait pu se renseigner avant de jeter l’opprobre sur un organisme qu’il semble ne pas connaître le fonctionnement…A toute chose, il faut savoir raison garder.

Les responsables du PAD sont convaincus que l’auteur de cet article accusateur ne connaît rien au port. D‘ailleurs, il demande le retour de Vincent Bolloré et parle des manifestes. Par ailleurs, pour sa gouverne,  ce sont les consignataires ( Maersk, Msc , PIL , CMACGM, Nile Dutch , SOCOMAR, Eolis ..) qui font les manifestes des containers d’une part. D’autre part, le rodage du système douanier retarde également les procédures sans oublier le réseau internet et l’électricité rien à voir avec  RTC qu’il semble vilipender ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici