Cameroun : Le ministre des Travaux publics résilie un contrat de BTP

0
436

Selon une décision d’Emmanuel Nganou Djoumessi, Esico BTP Cameroun s’est montrée incapable de réaliser les travaux d’entretien de la route Ngaoundéré – Garoua.

« Est résilié le marché n°12/M…. passé avec l’entreprise Esico BTP Cameroun pour les travaux d’entretien périodique lourd de la RN1 (route nationale N°1) (Ngaoundéré – Garoua) phase 1, entretien confortatif lot N°1 ». Telle est la teneur de la Décision portant résiliation du marché de construction de la route Ngaoundéré-Garoua que le ministre des Travaux publics (MinTp) Emmanuel Nganou Djoumessi a prise le 24 septembre dernier. Le motof évoqué est la défaillance de l’entreprise à réaliser ‘ses obligations contractuelles, en application des dispositions de l’article 182 du Code des Marchés publics », explique la décision du MinTp.

Invoquant l’article 184 du même Code, Esico BTP Cameroun est interdite de soumissionner pour un autre marché public avant une période de deux ans. Esico BTP Cameroun devra payer à l’Etat du Cameroun les frais inhérents à son remplacement, à la diligence du chef de service du marché, qui détermine le montant et, en cas de retard de paiement à la date échue, il lui sera appliqué le taux d’intérêt arrêté par la banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), qui est la banque centrale de la sous-région.

Les malheurs de l’entreprise Esico BTP Cameroun ne s’arrêtent pas là. Les garanties bancaires qu’elle auxquelles elle a souscrites seront mobilisées au profit de l’administration à titre conservatoire par le maître d’ouvrage en vue de supporter les frais à engager pour pourvoir à son remplacement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici